37°2 le matin – Philippe Djian

Note : 5/5

Pages : 377

Édition : J’ai lu

4ème de couverture :

 Betty est entrée dans sa vie, valise en main, un matin, et elle était la plus belle. Pour elle, il était le plus grand écrivain de sa génération. C’est que Betty a des exigences de vie que l’écrivain sans éditeur s’essaie à combler. Sans répit, ils se lancent dans une histoire qui refuse toute médiocrité. Pourtant les galères s’enchaînent, à croire qu’il est des gens qui n’ont pas le bonheur facile. Alors, il faut l’arracher à la vie, ce bonheur, à s’en abîmer les ongles, à force d’être à fleur de peau.

Ma critique :

Il s’agit là d’une véritable histoire d’amour envers et contre tout. Zorg, 35 ans et Betty emménagent ensemble pour le meilleur et pour le pire. Betty rêve de luxe, tandis que Zorg est employé de maintenance. Elle découvre parmi des cartons des carnets que Zorg a noirci quelques temps auparavant. Betty pousse alors Zorg à envoyer son roman à des maisons d’éditions.

Quel plaisir de lecture, quelques passages drôles voire très drôles (par exemple le moment où ils prennent le téléphérique), mais aussi de grands moments de dépressions. Il faut avoir le moral avant d’envisager la lecture de ce livre.
Zorg n’a de cesse de vouloir faire plaisir à Betty, quel que soient ses caprices et de couvrir ses arrières à tout moment sans demander d’explications. Il se démène et son amour pour elle ne fléchit pas. Quel courage et quelle force de caractère pour ne pas craquer !

Ce livre est un coup de cœur pour moi. C’était un moment de lecture très agréable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s