La ferme des animaux – George Orwell

Lu dans le cadre du challenge ABC pour la lettre O comme Orwell

La ferme des animaux ou la politique pour les nuls !

L’histoire se passe dans une ferme en Angleterre. Les animaux se révoltent contre les humains considérés comme des non productifs. Ainsi, les hommes dont le propriétaire s’en vont et le règne animal se met en place. Napoléon et Boule de neige, deux cochons, se partagent le pouvoir jusqu’à ce que l’un deux ne finisse par partir (contre sa volonté). De nouvelles règles sont mises en place et affichées à l’intérieur de la grange. Par exemple, « tout quattrepattes ou tout volatile est un ami, tout deuxpattes un ennemi, aucun animal ne tuera un autre animal, etc… Les animaux de la ferme continuent leur travail habituel (et même au-delà) pour se partager la production.

Certains animaux comme Douce, Malabar, Brille-Babil, Benjamin, sont nommés car chaque animal est censé représenter quelqu’un qui a vraiment existé (à vrai dire, je n’ai pas vraiment cherché) et apporte une vision du « peuple » embrigadé dans une nouvelle gouvernance.

La langue de bois, les promesses non tenues, les taxations diverses, les relations à « l’international » sont évoqués indirectement à travers cette fable très drôle.

Le livre est très court, bien expliqué, simple. Je l’ai emprunté à la bibliothèque de ma ville à la section jeunesse. Je pense sincèrement qu’il devrait y en avoir un exemplaire en section adulte.

Publicités

Une réflexion sur “La ferme des animaux – George Orwell

  1. Une critique probante du Communisme tel qu’il a été exercé en URSS ou comment, en chassant la dictature du pouvoir pour le rendre au peuple, l’on finit par prendre goût soi-même à ce pouvoir, l’on oublie de le restituer au peuple pour finalement en cultiver tous les vices et les travers et finir soi-même dictateur.

    La dernière phrase du bouquin : « Dehors, les yeux des animaux allaient du cochon à l’homme et de l’homme au cochon, et de nouveau du cochon à l’homme; mais déjà il était impossible de distinguer l’un de l’autre « 

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s