Le joueur d’échec – Stefan Zweig

C’est dur de ne pas spoiler car c’est une courte nouvelle, je vais donc faire très court. Le livre raconte la réussite d’une jeune homme très doué aux échecs à défaut de toute autre intelligence. Il en devient arrogant et peu empathique. Il se retrouve sur un bateau qui doit le mener au Mexique. Le narrateur va vouloir le rencontrer.

Lu d’un trait il y a maintenant quelques jours, j’en ressent encore des frissons à l’égard d’un autre personnage qui joue un rôle essentiel dans le livre. Les nazis n’ont pas fait « que » tuer des gens et les torturer physiquement et psychiquement. Ils en arrivaient à des pratiques psychologiques horribles. Je ne connaissais pas cette partie de l’histoire. Comme quoi, on ignore pas mal de choses sur cette époque.

J’ai adoré ce livre et je n’ai pas eu besoin de connaître les règles pour le comprendre. Ça tombe bien, j’y ai joué il y a fort longtemps. Je ne serais jamais Le joueur d’échecs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s