Orgueil et préjugés – Jane Austen

Lu dans le cadre du challenge pour la lettre A comme Jane Austen

La famille Bennet est une famille bourgeoise dans les années 1800 dans une bourgade provenciale anglaise. Leur quotidien se résume à parler des nouveaux voisins, des prochains dîners à organiser, des prochains bals et à critiquer les voisins pour des raisons diverses et variées. Ils ne sont pas débordés, c’est le moins que l’on puisse dire. Il n’est pas question de travail dans le livre.

Mr et Mrs Bennet ont 5 filles : Jane, Elisabeth, Lydia, Marie et Kitty. Ces 5 jeunes filles adorent fréquenter les bals et les dîners pour rencontrer Le Prince Charmant. Toutes les 5 ont des caractères bien différents : Jane est la plus naïve, Elisabeth, le personnage principal est la plus raisonnable, Lydia et Kitty, toutes les deux sont un peu délurées et enfin Marie est la grande philosophe de la famille. Les parents ne sont pas en reste. Mrs Bennet veut absolument caser leurs filles avec un homme, bien à l’aise financièrement afin de leur assurer leur avenir. Elle le veut tellement qu’elle en devient obsédée. En revanche, Mr Bennet est lui un personnage calme, détaché des « aventures » de la famille.

L’histoire est romanesque et romantique. Le célèbre M. Darcy (le même genre que celui de Bridget Jones) entre dans l’histoire et on le déteste puis on l’aime puis on le redéteste et puis on le re-aime …

C’est une véritable découverte pour moi. L’écriture est majestueuse. J’adore ce style. Un peu lourd parfois : Par exemple, lors des multiples bals, M. Wickam se dirige vers une personne pour se présenter. Elisabeth le retient en lui disant que les règles de la société n’autorisent pas de se présenter tout seul mais plutôt d’être présenté par quelqu’un d’autre. Lui, au lieu de répondre, laisse moi faire, je fais ce que je veux, il a une réplique de pas loin de 5-6 lignes. C’est plutôt drôle.

L’histoire est bien ficelée même si j’ai tendance à me dire, « t’inquiètes Lizzy, il va débarquer, tout va s’arranger… ». Le livre fait peu plus de 300 pages. J’ai mis une semaine pour le lire mais j’aurais voulu que ce soit encore plus long car une fois terminé, on a envie que ça continue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s