Le Mystère Frontenac – François Mauriac

Note : 3/5

Lu dans le cadre du challenge Nobel 2013/2014 (Babelio)

Qu’on se le dise, ce n’est pas dans les romans de Mauriac, qu’on retrouve des histoires à rebondissements. Les résumés de ces livres vont souvent trop loin et on a un avant gout de ce qui va se passer. Donc pas de surprise, on se laisse juste bercer par ses mots.

Le mystère Frontenac n’échappe pas à la règle. La quatrième de couverture est un énorme spoiler. Je ne m’en ferai pas l’écho. Seulement, l’auteur nous laisse à réfléchir sur ce qu’est vraiment le mystère Frontenac. Il est perçu différemment pour chaque personnage. François Mauriac nous dresse le tableau d’une famille unie qui va se sacrifier pour des histoires d’héritage.

Rien de bien folichon, je suis toujours attirée par son écriture, seulement, Mauriac berce dans le tragique dans ses livres. A chaque fois, il reprend des histoires de mariage où finalement l’un des époux, voire les deux sont piégé(s) par cette union. La phrase « et ils vécurent heureux » n’est pas de sa fabrique.

Mais, mon Mauriacthon continue !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s