Chronique de mon erreur judiciaire, Une victime de l’affaire d’Outreau d’Alain Marécaux

cvt_Chronique-de-mon-erreur-judicaire--Une-victime-de_58

Édition : Flammarion

Pages : 379

4ème de couverture :

L’affaire d’Outreau. au départ, dixit la presse, le démantèlement d’un vaste réseau de pédophiles impliquant des  » notables « ,  » la boulangère « ,  » le prêtre « ,  » l’huissier « … Et à l’arrivée, un terrible fiasco avec des innocents aux vies et réputations broyées par une enquête bâclée. Tout le monde se souvient de ce procès, mais qui a compris le calvaire enduré par ceux qui ont été jetés en pâture à l’opinion alors qu’ils n’avaient rien à se reprocher ? C’est justement cette descente aux enfers, cette vie qui bascule à jamais dans l’horreur et le déshonneur, qu’Alain Marécaux –  » l’huissier  » – raconte dans cette chronique émouvante.

Ma critique :

J’avais vu le film « Présumé coupable » avant de lire le livre. Nous avons déjà vu pas mal de reportages sur l’affaire d’Outreau. Ici, on suit M. Marécaux, l’huissier, l’un des « notables ».

Le livre a été écrit tout au long de son affaire et on ressent donc les coups de gueules de l’auteur, la déprime,… C’est très pesant dans le sens où on ressent de l’empathie pour lui et l’injustice qu’il subit.

Le livre apporte plus de précisions que le film sur la description des cellules par exemple (quelle horreur…) ainsi que des odeurs des locaux… (indescriptibles dans un film).

Comme l’auteur il faut « s’accrocher » pour aller au bout du livre. L’esprit du livre est bien sûr très déprimant. On ressent la lassitude de M. Marécaux de devoir se battre pour prouver son innocence.  Ne pas le lire dans un moment de dépression…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s