L’Avare de Molière

cvt_LAvare_4383

Note : 5/5

Édition : Folio classique

4ème de couverture :

Harpagon, riche vieillard, fait subir à toute sa maisonnée sa passion aveugle et tyrannique pour l’argent. Son avarice fait obstacle aux projets amoureux de ses enfants, le pousse à soupçonner ses proches et donne envie à ses serviteurs de le tromper. Quand il apprend que son fils est son rival auprès de la belle Mariane et qu’une cassette pleine d’or lui a été dérobée, sa fureur est à son comble et frappe de stupeur tout son entourage…

Ma critique :

Harpagon, avare, a 2 enfants : Cléante, son fils et Elise, sa fille. Il veut épouser Mariane, fille d’Anselme pour obtenir la dot. Or, il ignore que son fils, Cléante est amoureux de Mariane. S’en suit des quiproquos dans tous les sens avec un mini drame sur un vol d’une cassette qui mène à des scènes très drôles. 

Il me semble avoir lu cette pièce au collège ou au lycée. Je me rends compte que, sans pression, j’apprécie davantage la lecture. Je pense qu’à l’époque la lecture en a été difficile, elle l’est beaucoup moins aujourd’hui et c’est d’autant plus appréciable. Je pense me faire un « molièrethon » pendant les vacances.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s