Une si belle école de Christian Signol

Une si belle école par Signol

Note : 5/5

Pages : 305

Édition : Le livre de poche

4ème de couverture :

En 1954, une jeune femme de 20 ans rejoint son premier poste de maîtresse d’école à Ségalières, un hameau à 800 m d’altitude entre la vallée du Lot et les monts d’Auvergne.Ornella Perrugi est la fille d’un maçon italien, ses parents sont pauvres mais elle a choisi très tôt son destin « cinq ans, mais déjà je savais : les livres règneraient sur moi comme je règnerai sur eux ».La foi dans son métier chevillée au corps, elle va se heurter, dans son premier poste, à la rudesse des paysans qui ont besoin de leurs enfants pour le travail des terres, qui souhaitent pour eux le Certificat mais pas l’entrée en 6e.Mutée parce qu’elle va défendre, bec et ongles, un enfant en détresse, elle va rejoindre un poste double. Ce sera la rencontre avec Pierre qui s’occupe des petits et elle des grands. Amoureux, jeunes époux, puis parents, ils vivront tout au long de leur vie leur passion commune pour l’éducation et poursuivront leur carrière au gré des réformes…Dans ce très beau roman, Christian Signol, nous raconte avec l’émotion, la tendresse et la nostalgie qui lui sont propres un demi-siècle de notre histoire et donne un visage à ces successeurs magnifiques des « hussards noirs de la République » à qui nous devons tant.

Ma critique :

Encore un coup de cœur et pourtant je n’y croyais pas. Les critiques des babelionautes m’ont convaincues de lire ce livre dont je ne connaissais pas l’auteur et ce fut une très bonne découverte.

On suit Ornella, jeune institutrice d’à peine 20 ans qui sort de l’école normale, l’IUFM de l’époque (l’école supérieure du professorat de l’école de nos jours). Elle est plus que convaincue que son métier est le plus beau du monde et on ne peut pas à la fin du livre ne pas en être convaincu. Je suis d’ailleurs sûre que ce livre a suscité de nombreuses vocations. En tout cas, je pense que ce livre pourrait être un excellent cadeau pour une personne qui souhaite devenir professeur des écoles.

Ornella va être affectée dans des petits villages, au départ éloignés de chez ses parents et va finir par pouvoir s’en rapprocher. Elle finit par s’attacher à ses élèves et nous raconte en quoi elle s’en souvient par de nombreuses anecdotes. A travers elle, on suit l’évolution de l’éducation nationale depuis 1954 aux années 90 et ses nombreux changements de pédagogie instaurés par le ministère. Elle va parfois au-delà de son propre rôle d’institutrice et c’est ce qui la rend très attachante. L’auteur nous a concocté par ailleurs une histoire d’amour pour Ornella qui vient à point.

J’avoue avoir été de nombreuses fois très émue par ce livre. J’ai d’ailleurs finit ce livre en une journée. Je n’ai pas pu le lâcher. J’en garderais un très bon souvenir. A conseiller !

Publicités

4 réflexions sur “Une si belle école de Christian Signol

  1. Ping : Bilan de l’année 2015 | Le temps de la lecture

  2. Ping : Les Enfants des Justes de Christian Signol | Le temps de la lecture

  3. Ping : Top Ten Tuesday #11 | Le temps de la lecture

  4. Ping : Top Ten Tuesday #12 – Le temps de la lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s