Poil de Carotte de Jules Renard

Poil de Carotte par Renard

Note : 3/5

Pages : 187 pages

Édition : Le livre de poche

4ème de couverture :

Poil de Carotte a beau se taillader les joues pour qu’elles rosissent, personne ne l’embrasse.
Mme Lepic n’aime pas son petit dernier aux cheveux roux. «Tout le monde ne peut pas être orphelin», se répète Poil de Carotte, et il nous livre ses idées personnelles, «ainsi nommées parce qu’il faut les garder pour soin. Ni la générosité ni la sincérité ne paient dans le monde des adultes. Il faut ruser.
L’existence de Poil de Carotte est un enfer dont il ne s’échappe que par une cruelle lucidité.

Ma critique :

Poil de Carotte, appelé de cette façon à cause de sa couleur de cheveu, est maltraité par sa mère, alors que son Grand frère Félix et sa sœur Ernestine sont bien mieux traités. Au milieu, le père semble découragé et ne prend position pour personne.

Il me semblait l’avoir lu pendant mon enfance mais je ne me souvenais plus de l’histoire. Je pense que je vais vite l’oublier encore une fois. Les petites saynètes servant de chapitres à ce livre, ne donnent pas vraiment le contexte de l’histoire et ne rend pas aisé à s’attacher aux personnages. Personnellement, Vipère au Poing de Hervé Bazin et L’enfant de Jules Vallès qui évoquent le même thème m’ont beaucoup plus marqués.

De plus, les saynètes ne sont pas vraiment chronologiques et on a du mal à vouloir aller plus loin. Je me suis laissée porter par la présentation du roman au tout début du livre. Le critique parle de l’évolution de Poil de Carotte, notamment de son passage à l’institution qui est une pension scolaire et cela m’a donné envie d’aller plus loin. Une question reste en suspens : ce roman est-il autobiographique ou non ? La présentation du livre évoque le fait que la famille Lepic du roman ressemble étrangement à la famille Renard. Cela m’a piqué ma curiosité qui a été vite comblée. Seulement une centaine de pages bien difficiles à lire : non seulement pour les mauvais traitements infligés à ce pauvre Poil de Carotte, mais aussi pour de nombreuses parties bien ennuyeuses.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s