La démesure de Céline Raphaël

Afficher l'image d'origineOuf

Je ne pense pas qu’on puisse réellement donner son avis sur ce genre de livre. Il s’agit ici d’une histoire malheureusement bien réelle, dont l’auteure a voulu expier ses souvenirs d’enfance. Elle l’a tout à fait bien retranscrite et c’est avec beaucoup de mal que j’ai tourné les pages et avec beaucoup de dégoût.

Je comptais lire ce livre rapidement, très rapidement. Je savais que le sujet était lourd et que je ne voulais pas rabâcher cette histoire. Parce qu’on ne lit pas ce livre par plaisir loin de là, je dirais même que ce n’est pas par curiosité malsaine. J’avais envie de lire ce livre parce que je voulais savoir comment on pouvait se relever d’une situation terrible et comment on pouvait s’en sortir tout simplement, continuer à vivre et en plus réussir ses études.

Les pages ont donc vite défilé. A chaque maltraitance, je me sentais mal, limite dérangée par la lecture de ce livre. Je me suis demandée à plusieurs reprises pourquoi sa mère n’a pas réagi. Comment sa sœur et sa mère ont vécu cette situation ?

Pour raconter un peu l’histoire, Céline a eu une petite sœur à 2 ans. Seulement, elle est née prématurée et a eu besoin de beaucoup de soins de la part de sa mère. Si bien que la famille s’est scindée en 2. Le père a pris en charge Céline et s’est mis en tête de faire d’elle une pianiste, une surdouée de la musique. A l’âge où les enfants apprennent encore à parler, elle devait pratiquer une heure de musique tous les soirs. En grandissant, au collège par exemple, elle devait jouer pendant plus de 40 heures par semaine, en plus de ses heures de cours. Son père étant très pointilleux, il commence à la battre à coup de ceinture à chaque erreur. Elle est privée de repas, d’école aussi parfois, et subit des humiliations terribles comme se faire raser la tête.

Bref, on ne sort pas indemne de cette histoire. On a envie de croire que ça n’existe pas en réalité. C’est ce que l’entourage scolaire de Céline a fait pendant plusieurs années, fermer les yeux sur le mal-être de Céline, jusqu’au jour où une professeure de français et une infirmière scolaire décèlent un problème.

Ce livre mérite d’être connu, peut-être pas lu de tous, mais tout au moins quelques passages pour faire prendre conscience que cette situation peut se produire dans n’importe quelle famille et que les signaux d’alerte aussi discrets soient-ils doivent être pris en compte.

 

Publicités

6 réflexions sur “La démesure de Céline Raphaël

  1. Ping : Bilan du mois de février 2016 | Le temps de la lecture

  2. Ping : La maladroite de Alexandre Seurat | Le temps de la lecture

  3. Ping : Top Ten Tuesday #11 | Le temps de la lecture

  4. Ping : Top Ten Tuesday #12 – Le temps de la lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s