Un souffle, une ombre de Christian Carayon

Afficher l'image d'origineNote : 5/5

Pages : 540

Édition : Fleuve Noir

Publication : avril 2016

Ma critique :

Troisième coup de cœur de l’année avec ce roman noir d’un auteur que je ne connaissais pas.

L’histoire en 2 mots : un groupe de jeunes fait du camping sur un ilot au centre d’un lac lors d’une soirée privée. Leurs parents respectifs leur ont donné l’autorisation avec réticence et les jeunes ont promis de revenir auprès de leurs parents dès le lendemain à 10 heures. Seulement, ils ne reviennent pas à l’heure dite. Les parents traversent alors le lac pour rejoindre l’ilôt et découvrent l’horreur. Ils sont tous morts de manière effroyable, à l’exception de Florie, la plus jeune, qui ne se remettra jamais de cette nuit-là.

Cette histoire a meurtri le village où a eu lieu ce massacre. Une trentaine d’année après, un professeur d’histoire, ancien élève du lycée fréquenté par les victimes, s’approprie les archives du journal local pour tenter de démêler l’histoire et trouver le meurtrier. Il va rencontrer les parents des victimes et va se faire une idée par lui-même.

J’ai été happée par cette histoire du début à la fin. le roman commence par une longue introduction, justifiant le rôle du professeur d’histoire dans cette enquête. Celle-ci était nécessaire et a créé une espèce de suspense. J’ai fini par m’attacher à lui, comprenant ses angoisses et ses doutes. Les nombreux personnages ne m’ont pas freiné pour avancer. L’auteur a fait en sorte que l’on puisse suivre son raisonnement et les pages défilent à vive allure pour connaître la suite. L’histoire en parallèle de sa vie avec une étudiante et son travail à l’université a rendu l’histoire complètement crédible.

Chaque présentation de personnage est bien travaillée. Comme d’habitude, j’ai soupçonné tout le monde. Et je n’étais pas du tout sur la bonne voie.

Quelques scènes m’ont fait peur : j’étais dans le tramway au moment où le compteur électrique du personnage central a sauté. Le trajet n’était pas assez long, j’ai dû finir un peu plus tard cet épisode avec beaucoup de frustration.

En bref, un coup de cœur, une bonne surprise, et une rencontre ce soir avec l’auteur. J’ai hâte ! Merci Babelio et aux éditions Fleuve pour l’envoi de ce livre.

Publicités

12 réflexions sur “Un souffle, une ombre de Christian Carayon

  1. Ping : Rencontre Babelio de Christian Carayon | Le temps de la lecture

  2. Ping : C’est lundi, que lisez-vous ? #13 | Le temps de la lecture

  3. Ping : Bilan du mois de Mars 2016 | Le temps de la lecture

  4. Ping : Top ten tuesday #7 | Le temps de la lecture

  5. Ping : Le diable sur les épaules de Christian Carayon | Le temps de la lecture

  6. Ping : Bilan du mois d’août 2016 | Le temps de la lecture

  7. Ping : [Bilan annuel] Mes policiers / thrillers préférés de l’année – Le temps de la lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s