Pretty Girls de Karin Slaughter

Note : 2/5

Pages : 518

Édition : Mosaïc

Première publication en français : 2016

Ma critique :

Je tiens tout d’abord à remercier Babelio et les éditions Mosaïc pour l’envoi de ce livre.

Je vais commencer par évoquer rapidement le sujet de ce livre : une famille américaine a vécu la disparition de l’une de leurs filles. Elle n’a jamais été retrouvée depuis 16 longues années. Depuis, les deux autres sœurs, Claire et Lydia ne se sont plus parlé. L’assassinat du mari de Claire et la disparition d’une autre adolescente va les rapprocher à nouveau.

Je ne peux pas parler plus de l’histoire car au bout de 3 voire 4 chapitres, on comprend très vite ce qui se passe : pourquoi les deux sœurs ne se parlent plus, par qui a été agressé le mari de Claire et on a très vite des soupçons pour le devenir de l’adolescente disparue.

Autant le dire tout de suite, j’ai eu beaucoup de mal à aller jusqu’au bout. Et ceci pour plusieurs raisons.

La première, comme je l’indiquais plus haut, on comprend vite les tenants et les aboutissants de l’histoire. Le suspense s’arrête très vite au final et l’enjeu du reste du livre est de savoir comment les deux sœurs peuvent s’en sortir.

De plus, les chapitres sont beaucoup trop longs. Cela est dû entre autre au fait que les rebondissements s’enchaînent, sans changer de chapitre. Si bien qu’on apprend beaucoup sur l’un des personnages de l’histoire et qu’au final, j’ai voulu avancer, voir la situation évoluer. Mais les longs dialogues avec sa sœur sont interminables : l’auteure digresse souvent pour essayer de nous décrire la personnalité des personnages mais le rythme est pour le coup ralenti. Plus de chapitres m’auraient permis de reprendre un peu mon souffle. Seulement, là où l’auteur a voulu créé du suspense, l’accumulation m’a complètement découragée.

Enfin, les personnages ont pour moi manqué de crédibilité. Je vais citer quelques exemples : les sœurs ne se sont pas vu depuis 16 ans. Elles reprennent contact et se parlent comme si elles ne s’étaient pas vu depuis 15 jours. Deuxième exemple, Claire va de déconvenue en déconvenue. Un des personnages de l’histoire va être torturé quasiment à mort et Claire arrive tout de même à s’endormir. Le manque de réactions de sa part devant tant de situations dramatiques m’a un peu refroidie. Toujours sans spoiler, Lydia est très, très indulgente. Elle pardonne beaucoup.

Bref, je suis passée complètement à côté de ce roman. Je retenterai sûrement d’autres livres d’elle car les critiques positives que j’ai lues au sujet de ce livre me font me poser des questions sur mes propres goûts.

J’ai tout de même hâte de rencontrer l’auteure pour essayer de comprendre les aspects de l’histoire que j’ai dû rater.

Publicités

5 réflexions sur “Pretty Girls de Karin Slaughter

  1. Ping : Rencontre Babelio de Karin Slaughter | Le temps de la lecture

  2. Ping : C’est lundi, que lisez-vous ? #13 | Le temps de la lecture

  3. Ping : Bilan du mois de Mars 2016 | Le temps de la lecture

  4. Ping : Top ten tuesday #6 | Le temps de la lecture

  5. Ping : Top ten tuesday #13 – Le temps de la lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s