C’est lundi, que lisez-vous ? #24

Bonjour,

Comme chaque lundi, on se retrouve pour le rendez-vous « C’est lundi, que lisez-vous ? » initié par Galléane dont vous pouvez retrouver ici la page pour les inscriptions.

1. Qu’ai-je lu la semaine dernière ?

Afficher l'image d'origine

Ma raison de vivre de Rebecca Donovan aux éditions Pocket Jeunesse

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

La littérature sans idéal de Philippe Vilain aux éditions Grasset

La littérature sans idéal

L’affaire du dahlia noir de Steve Hodel

Afficher l'image d'origine

 

3. Que vais-je lire ensuite ?

Le cas Noah Zimmerman de Sharon Guskin aux éditions Calmann-Lévy

Le Cas Noah Zimmerman par Guskin

Et vous, que lisez-vous ?

Publicités

Ma raison de vivre de Rebecca Donovan

Note :  4/5

Pages : 544

Édition : Pocket Jeunesse

Publication en France : 2015

Ma critique :

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis : en voyant pas mal de livres de new adult ou de young adult ou roman jeunesse ou autre appellation, je refusais de croire que ce genre de littérature pourrait me plaire. J’ai lu quelques livres jeunesse mais rares sont ceux qui parlent de romance.

Avec « Ma raison de vivre » de Rebecca Donovan, je faisais un saut dans l’inconnu. Et mon avis est mitigé face à ce roman : je suis persuadée que j’aurais adoré ce livre 10 voire 15 ans plus tôt. Il faut dire qu’il y a tous les ingrédients pour une belle réussite : une histoire sombre, une jeune fille malheureuse en quête de paix, un garçon venu de nulle part (sur son cheval blanc ou presque), une love-story comme je les aimais,…  Mais le rêve du prince charmant m’est passé.

J’ai eu du mal avec les personnages, en tout cas les principaux à savoir Emma et Evan : Emma, qui vit une situation familiale lourde, est têtue. Elle pourrait être heureuse mais pour des raisons assez contradictoires se ferment à tout ce qui pourrait lui arriver de bien. Sa meilleure amie est pourtant de bon conseil et malgré tout, Emma s’acharne à faire exactement le contraire. Evan, quant à lui, est lui aussi, d’une certaine façon, très têtu. Il s’acharne à vouloir parler à Emma alors qu’elle ne veut pas entendre parler de lui. C’est quelqu’un de très, très patient. Les personnages manquent souvent de crédibilité.

Maintenant, il est vrai que l’auteure arrive bien à se débrouiller pour rendre le livre addictif : on ne sait jamais ce qu’il va arriver à Emma, ce qu’il va lui arriver au lycée, si elle va finir par parler à Evan. Et pour le coup, j’ai mis seulement 2 jours pour le terminer. D’ailleurs, j’ai déjà les deux autres tomes et je comptent les lire prochainement.

En bref, une lecture prenante, addictive, idéale pour des ados.

Challenge_Ete_2016-250x233

Bilan du mois de juin 2016

Bonjour,

Le mois de juin est déjà terminé. Le soleil commence à faire son apparition et ça fait plaisir.

Pour ma part, autant au mois de mai, je n’avais lu quasiment que du classique, autant en juin, j’ai eu pas mal de service presse : du coup, j’ai essentiellement lus de livres publiés très récemment.

Ce qui nous fait un total de 10 livres !

Le Sel de Nos Larmes par Sepetys

Le sel de nos larmes de Ruta Sepetys reçu par le biais de Babelio et les éditions Gallimard Jeunesse, mon 4ème coup de cœur de l’année. J’ai l’impression de l’avoir lu il y a de cela une éternité, mais il faut savoir qu’en fait, je l’ai dévoré en 2 jours à peine en début de mois. Il se lit très facilement. La succession de prise de paroles des personnages rend le livre vraiment addictif. On ne connait que très peu de choses sur eux, et on les découvre au fur et à mesure des pages. L’intrigue porte sur des jeunes adolescents fuyant leurs pays en fin de 2ème guerre mondiale et cherchant à tout prix à monter à bord du Wilhelm Gustloff, un navire qui va rapidement faire naufrage. A lire !

Afficher l'image d'origine

Notre-Dame de Paris de Victor Hugo aux éditions GF. Alors, biensûr, il n’est pas tout récent et ne fait pas partie des mes services presse. Mais l’envie de participer au book club de Livraddict a fait que je me suis empressée d’ouvrir ce chef-d’oeuvre, que je n’aurais peut-être pas eu le courage d’aborder toute seule.

J’ai adoré, même s’il m’a fallu beaucoup de patience et de persévérance pour arriver au bout.

 

Afficher l'image d'origine

 

L’exception de Audur Ava Olafsdottir aux éditions Points :

C’est l’histoire d’une rupture d’un couple marié, l’homme décidant de faire son coming-out. Il faut avoir le moral pour aborder ce livre et s’il est vrai que je ne me suis pas vraiment sentie concernée par ce roman, je n’ai pas pu le lâcher au final. J’ai cherché à tout prix à connaître la fin.

Afficher l'image d'origine

 

 

Le crime du comte Neuville de Amélie Nothomb aux éditions Albin Michel :

Comme avec tous les livres d’Amélie Nothomb, j’ai passé un très bon (et court) moment de lecture. Histoire rocambolesque, personnages qui sortent de l’ordinaire. J’adore !

 

Célibataire longue durée par Poulain

 

 

Célibataire longue durée de Véronique Poulain aux éditions Stock en partenariat avec Netgalley.

J’ai beaucoup ri avec ce livre ! Je l’ai lu après avoir vu les critiques trop sévères de l’émission « ça balance à Paris ». Je confirme que je suis en complet désaccord avec leurs critiques.

 

 

Jeanne et le Queen Mary

 

Jeanne et le Queen Mary de Juliette Luca aux éditions Librinova :

Pour le coup, ça a été un peu plus difficile … J’ai eu du mal à aller au bout même si l’auteure s’est efforcée de faire de son personnage principal une femme pleine de bonne volonté, pleine d’entrain, … Dommage.

 

Le Tendre baiser du Tyrannosaure par Abécassis

 

Le tendre baiser du Tyrannosaure de Agnès Abécassis aux éditions Le Livre de Poche (en partenariat avec Netgalley)

Très bon moment de lecture et de détente ! J’ai adoré !

 

 

 

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Désamorcer les conflits relationnels par l’Analyse transactionnelle de Jean-Yves Fournier aux éditions d’Organisation :

Un très bon livre de développement personnel contenant pleins de schémas d’échanges entre 2 personnes.

 

 

 

Fermez les yeux par C. J. Cooper

 

Fermez les yeux de C.J. Cooper aux éditions Préludes (en partenariat avec Netgalley)

J’ai passé un bon moment avec ce livre. J’y ai trouvé du suspense, du mystère, des personnages bien travaillés, … Une bonne réussite.

 

 

 

89 mois par Michel

89 mois de Caroline Michel aux éditions Préludes (en partenariat avec Netgalley)

Je n’ai pas été emportée pour le coup. J’ai eu du mal à entrer dans l’histoire.

 

 

 

 

 

***

Ce mois-ci, j’ai eu un tweet qui m’a plus que fait plaisir !

Twitt Agnès Abécassis