Voici venir les rêveurs de Imbolo Mbue

Note : 3/5

Pages : 300

Éditions : Belfond

Publication en France : 18 août 2016

Ma critique :

Encensé par les médias et les blogs, j’ai pris mon courage à deux mains pour en arriver à bout. Il faut dire que la lecture a été très fastidieuse les 200 premières pages. Les dialogues étaient pour moi un peu lourds et l’histoire me semblait trop belle. Au bout des 2/3 du livre, l’intrigue devient plus réaliste. Neni, le personnage principal féminin de ce roman, devient moins naïve. Au départ, elle avait du mal à réaliser que vivre en Amérique ne suffisait pas à réaliser tous ses rêves, que ce qu’elle a vu dans ses séries TV ou ses films au Cameroun ne reflètent pas réellement ce que vivent les noirs ou les immigrés aux États-Unis.

Pour résumer en deux mots, Jende veut faire vivre sa femme et son fils dans un pays où rêver est possible, réussir l’est aussi. Alors, il part le premier aux États-Unis, laisse sa famille au Cameroun et trouve un travail de chauffeur pour un cadre de Lehman Brothers. Cette année-là, des bouleversements à toutes les échelles vont apparaître : Obama devient président des États-Unis et Lehman Brothers fait faillitte entraînant une grave crise financière.

Sincèrement, j’ai failli abandonner ma lecture car comme je le disais plus haut, les dialogues et l’intrigue me semblaient surréalistes. Je trouve que cette première partie ne rend pas justice à ce livre car la suite m’a complètement happée. Je ne recherche pas forcément une histoire dramatique à toutes les pages mais cette première partie ne montre que la réussite « facile » d’un couple d’immigrés. Je me suis retrouvée comme dans mon enfance, à lire un conte pour les enfants, où on leur dit que la princesse trouvera son prince et aura beaucoup d’enfants. La réalité est bien plus complexe que cela. J’apprécie d’ailleurs que la réalité apparaisse par à coup tout au long du livre et à travers les yeux de Neni : on comprend par ce biais là toutes les difficultés d’un couple d’immigrés. Ses rêves s’évanouissent et elle s’accroche, même quand son mari baisse les bras. Sa force et son courage rend ce personnage terriblement attachant.

En bref, il faut s’accrocher à ce livre jusqu’au bout. Je ne l’oublierai pas de sitôt, car malgré mes débuts difficiles, j’ai beaucoup apprécié la morale de cette histoire.

Je remercie Netgalley et les éditions Belfond pour cette lecture.

 

Badge Lecteur professionnel

Publicités

6 réflexions sur “Voici venir les rêveurs de Imbolo Mbue

  1. Ping : C’est lundi, que lisez-vous ? #31 | Le temps de la lecture

  2. Ping : Bilan du mois d’août 2016 | Le temps de la lecture

  3. Ping : Point challenge Août 2016 | Le temps de la lecture

  4. Ping : Fin du challenge été 2016 – Le temps de la lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s