Lettres à la jeunesse – Collectif

Lettres à la jeunesse

Note : 2/5

Pages : 160

Éditions : Le livre de Poche

Publication en France : 15 juin 2016

Ma critique :

En 1897, Emile Zola rédige une brochure dont le titre est « Lettres à la jeunesse ». Il fait appel à la jeunesse pour réagir à l’injustice qui est en cours : Dreyfus est condamné avant tout parce qu’il est juif. Zola dénonce les manifestations de rue qui s’acharnent sur un juif, sur sa famille et sur les rares Dreyfusards qui osent se revendiquer comme tel. Il veut une certaine idée de la justice et veut renouer avec la tradition des combats anciens de « la jeunesse des écoles » se dressant devant la tyrannie.

Ce livre se veut donc être un recueil de texte d’auteurs, d’artistes, d’intellectuels qui évoquent la jeunesse. J’ai eu beaucoup de mal à cerner le lien entre tous ses textes parce que je pensais que comme Zola, ces textes avaient pour but de faire réagir les jeunes sur des faits d’actualités, ou tout au moins des faits politiques. En fait, il ne s’agit pas que de cela et c’est ce qui m’a perturbé au départ car je recherchais des éléments qui n’y étaient pas forcément.

Il y a beaucoup de sentimental, de regrets de la jeunesse passée, des rêves qui s’effondrent, des déceptions, des ambitions revues à la baisse mais aussi des revendications fortes pour l’avenir. Les auteurs sont variés puisqu’on peut passer d’une page à l’autre de Socrate à Delphine de Vigan, en passant par Pétain ou Louane, la chanteuse. La lecture n’est pas simple mais elle est aidée de brèves introductions pour resituer le contexte des documents. La chronologie est respectée mais j’aurais préféré avoir un classement de texte par thèmes et par type de message à diffuser.

Je terminerais par dire que je ne peux pas vraiment savoir si je suis la cible réelle de ce type de livre : d’une, parce que j’ignore l’âge à laquelle on peut dire qu’on fait encore partie de la jeunesse, et de deux, pour moi, la jeunesse est rebelle. Je ne sais pas vraiment si des « jeunes » se mettraient à lire ce livre qui se veut moralisateur car ce n’est pas réellement ce que l’on recherche quand on souhaite s’émanciper.

En bref, une lecture instructive mais sans plus.

Je remercie Netgalley et le Livre de Poche pour cette lecture.

J’avais aimé « Lettres à mon père » dont vous trouverez ma critique ICI.

.Badge Lecteur professionnel

Publicités

4 réflexions sur “Lettres à la jeunesse – Collectif

  1. Ping : C’est lundi, que lisez-vous ? #31 | Le temps de la lecture

  2. Ping : Bilan du mois d’août 2016 | Le temps de la lecture

  3. Ping : Point challenge Août 2016 | Le temps de la lecture

  4. Ping : Fin du challenge été 2016 – Le temps de la lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s