Baby Doll de Hollie Overton

Note : 4/5

Nombre de pages : 368

Éditions : Mazarine

Date de publication en France : 02/05/2018

Si vous souhaitez l’acquérir, c’est par ICI.

Résumé :

8 ans d’absence, 3 110 jours d’enfermement, 74 640 heures de peur –et 1 minute d’inattention qui lui permet de fuir … La nouvelle vie de Lily Riser commence un soir d’hiver glacial. Seulement vêtue d’un pyjama, elle passe la porte. Elle serre sa fille dans ses bras. Et se met à courir. Loin de la cabane dans la forêt, loin du père de Sky, de cet homme qui l’a séquestrée pendant huit ans et qui, pour la première fois, n’a pas fermé la serrure. Lily est libre, mais ce n’est pas pour autant que leur calvaire est fini. L’enlèvement et les sévices qu’elle a subis ne l’ont pas seulement marquée à vie, sa disparition a aussi détruit sa famille – surtout sa sœur jumelle qui ne s’est jamais remise de sa disparition. Tous tentent tant bien que mal de reconstruire un avenir, sans se douter qu’ils vont être à nouveau mis à rude épreuve.
Depuis sa cellule de prison, le ravisseur de Lily compte bien punir sa Baby Doll pour sa désobéissance …

Ma critique :

Je remercie dans un premier temps les éditions Mazarine et Netgalley pour cette lecture.

Lily Riser a été enlevée et séquestrée pendant 8 ans au cours desquels elle a vécu l’horreur. Elle a donné vie à Sky, sa fille et grâce à elle, elle a pu reprendre un peu goût à la vie. Et puis, un soir, elle se rend compte que son ravisseur a mal fermé le verrou derrière lui. Alors, elle tente le tout pour le tout. Elle sort et court rejoindre sa famille.

Rien que ce début d’histoire donne envie d’en savoir plus. Comment va-t-elle s’en sortir ? Va-t-elle se remettre de cet enfer ? Le lecteur suit alors Lily vers sa nouvelle vie.

L’auteure a pris le parti de nous montrer l’après séquestration, autant du point de vue de la séquestrée elle-même mais aussi du côté de sa famille. Et c’est bien là l’originalité de ce livre puisque finalement, l’auteure nous démontre que la vie est non seulement brisée pour Lily mais aussi pour sa famille proche. On suit donc en parallèle sa soeur Abby, sa mère, Eve, … mais aussi son ravisseur Rick.

J’ai beaucoup aimé la présentation fine de la psychologie de chaque personnage. L’auteure nous démontre que le retour de Lily n’était pas que la fin de leur problème. La situation n’est pas si simple. Les chapitres sont assez courts et s’enchaînent assez vite. Au fil de l’eau, c’est un autre personnage qui se retrouve être le narrateur. L’auteure arrive bien à jongler avec cela. On a le sentiment de chaque personnage, parfois sur une même scène.

La relation entre Lily et sa sœur jumelle Abby est très bien racontée. L’amour qu’elles se portent entre elles est très forte et Abby fait beaucoup de sacrifices pour sa sœur.

J’ai juste un bémol sur le fait que finalement, les angoisses de la petite fille Sky ne sont pas assez approfondis. On sait très peu de choses à son propos et l’auteure s’est bornée à ne consacrer qu’un ou deux chapitres à Sky, en tout cas sur ces angoisses. Bref, l’auteure passe très vite là-dessus. Trop vite même.

En bref :

Un roman captivant sur la séquestration qui ne tombe pas dans la caricature. L’auteure a su présenter ses personnages avec beaucoup de psychologie. Une réussite.

 

Publicités

2 réflexions sur “Baby Doll de Hollie Overton

  1. Ping : Bilan du mois d’avril 2018 – Le temps de la lecture

  2. Ping : La cave de Natasha Preston – Le temps de la lecture

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s