Café ! Un garçon s’il vous plaît de Agnès Abécassis

Café ! Un garçon s'il vous plaît par Abécassis

Note : 5/5

Nombre de pages : 375

Éditions : Le Livre de Poche

Acheter *

Ma chronique :

Je remercie dans un premier temps Agnès Abécassis en personne qui m’a proposé de lire son dernier livre et les éditions Le Livre de Poche pour cette lecture. J’ai mis longtemps à lire son livre, non pas parce qu’il ne me tentait pas mais parce que les difficultés de la vie font que l’année dernière, je n’ai pas pu ouvrir un seul livre. Pour retrouver un peu le moral, j’aurais dû le lire dès que j’ai reçu !

De manière exceptionnelle, je ne reproduis pas la 4ème de couverture qui spoile à tout va l’histoire et les rebondissements. Heureusement, je ne l’avais pas lu en amont. Pas besoin de la lire d’ailleurs. Avec Agnès Abécassis, on se laisse guider dans ses lectures, personnages après personnages, avec l’humour qui la caractérise et les péripéties les plus rocambolesques et drôles qu’elle fait vivre à ses personnages.

Ce n’est pas un secret, j’adore cette auteure. J’ai lu pas mal de livres d’elle, dont Le tendre baiser du dinosaure, Au secours, il veut m’épouser et les tribulations d’une jeune divorcée. Je retrouve à chaque fois l’ambiance de l’auteure, et Café ! Un garçon s’il vous plaît n’y fait pas exception.

On retrouve les personnages du dernier opus dans « Le tendre baiser du dinosaure » dont Ava qui largue de manière remarquée son magicien, Tom, éperdument amoureux de Régine, Félix, le compagnon de Perla et enfin Lucrèce, nostalgique de son amour de jeunesse.

Comme pour le précédent roman, les personnages sont évoqués un à un par chapitre. Ils ne se croisent qu’à la fin. On redécouvre leur liens entre eux. La redécouverte des personnages m’a semblé un peu longue. J’avoue d’ailleurs que la première partie du livre m’a un peu perdue mais un rebondissement en plein milieu du livre a fait que je ne pouvais plus le lâcher.

Pourquoi ce titre original ? Avouez, vous n’avez pas vu le problème dans le titre. En tout cas, jusqu’au 3/4 du livre, je n’avais pas compris le problème. Comme quoi, j’ai un air d’Ava au fond de moi. Lorsqu’elle décrète à un garçon de café, « café, un garçon s’il vous plaît » et que ledit garçon en rigole, elle ne comprend pas pourquoi. Il va finir par s’intéresser à elle et … Vous le découvrirez en lisant le livre ! Si vous êtes célibataire et que vous repérez un serveur physiquement sympathique, n’hésitez pas à inverser 2 mots avec assurance, sans avoir l’air de dire une bourde : ça peut être le début d’une belle histoire.

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s