Chanson douce de Leïla Slimani

Éditions : Folio

Nombre de pages : 256

Date de publication : 3 mai 2016

Acheter *

Résumé :

«Louise ? Quelle chance vous avez d’être tombés sur elle. Elle a été comme une seconde mère pour mes garçons. Ça a été un vrai crève-cœur quand nous avons dû nous en séparer. Pour tout vous dire, à l’époque, j’ai même songé à faire un troisième enfant pour pouvoir la garder.» Lorsque Myriam décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise et sont conquis par son aisance avec Mila et Adam, et par le soin bientôt indispensable qu’elle apporte à leur foyer, laissant progressivement s’installer le piège de la dépendance mutuelle.

Ma critique :

J’arrive longtemps après la bataille. Ce livre a été lu par pas mal de monde déjà. Je ne suis pas spécialement attirée par défaut par les livres à succès. Ce livre n’y a pas fait exception. Je ne me suis pas empressée de le lire à tout prix, parce que tout le monde l’a lu et encensée. Mais, maintenant qu’on en parle un peu moins, je me sens moins sous pression pour le lire tranquillement.

Comme pas mal de monde, j’ai bien aimé ce livre par son histoire. Il faut dire que dès les premières pages, voire les premières lignes, on est directement plongé dans cette sombre histoire. Un bébé est mort. Une autre enfant également. On ne sait pas dans quelles conditions, mais on finit par comprendre que la nounou est directement concernée. L’auteure nous tient à distance en repartant de la rencontre entre le parents de ces enfants et de la nounou. Tout au long de la lecture, j’ai été comme frustrée de voir que la nounou n’avait pas l’apparence dès le départ d’un monstre. Elle finit par le devenir avec ces enfants. On apprend qu’elle a eu des antécédents et que personne n’a parlé. Même les autres nounous n’ont par parlé. Ils n’ont d’ailleurs pas vraiment d’avis sur elle. Elle est terne, semble être en permanence absente.

Les parents se reposent sur cette nounou, non seulement pour sa fonction première de garder les enfants, mais aussi pour le ménage, pour les repas, … Et ils vont finir par abuser de sa gentillesse. Ils deviennent égoïstes et à force de ne pas mettre de limite dans la mission de la nounou, cette dernière va finir par aller au-delà de ce qu’elle est censée faire… Elle se prend d’affection pour cette famille mais bientôt les enfants grandissent et elle sent que sa mission va se terminer. Il faut absolument que les parents aient un autre enfant.

Comme je le disais plus haut, c’est avec une certaine frustration que le lecteur découvre le comportement de la nounou. Elle semble être la nounou parfaite et ça vient contredire parfaitement le premier chapitre. Du coup, j’ai avalé les pages pour savoir comment cette nounou parfaite pouvait en venir à tuer ces enfants. C’est avec beaucoup de finesse qu’on en vient à comprendre l’état d’esprit dans lequel vit cette nounou. On apprend à connaître son passé, son mari décédé, sa fille, son propriétaire, son amie également nounou, son ancienne employeur, ….

Quand on pense que cette histoire est vraie, cela donne des frissons…

En bref :

Une lecture agréable sur une nounou pour le moins perturbée. On sait comment ça se termine dès le premier chapitre et le reste du livre nous fait comprendre comment la nounou parfaite a pu en arriver là. Je vous conseille de lire ce livre en une seule fois. De toute façon, une fois commencée, on ne peut plus lâcher ce livre.

Ma note :

4/5

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Chanson douce de Leïla Slimani

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s