Les mots du bonheur : sur le chemin de Compostelle de Michel Ducroizet

Les mots du bonheur: Sur le chemin de Compostelle par DucroizetÉditions : Librinova

Nombre de pages : 664

Date de publication : 20 avril 2018

Acheter *

Résumé :

À soixante ans, Yannick décide de se lancer dans une nouvelle aventure : le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle et, par là même, la quête du bonheur. Au fil du chemin qu’il emprunte à Vézelay, il croise, au hasard de ses haltes, des pèlerins, des hôtes et de simples passants qui, chacun à leur manière, impriment leur marque. Au-delà du plaisir de l’aventure, expériences, récits de vie et témoignages enrichissent une réflexion intérieure sur le bonheur que les échanges sur les sujets les plus divers, 221 précisément, tentent de cerner. Tandis qu’en filigrane la relation père-fils ne cesse d’être interrogée. Une montée en puissance nourrit le suspense : quelle raison profonde a poussé Yannick à partir ? Quel secret va-t-il découvrir ? Les dernières pages du livre, alors que la frontière espagnole se profile, le dévoileront.

Ma critique :

 Comme le résumé l’indique, Yannick, 60 ans, se lance dans l’aventure des chemins de Compostelle. Après une vie bien remplie, il cherche à travers cette aventure à se retrouver et à rechercher le bonheur. Pour cela, il compte sur la marche et les rencontres pour se retrouver un peu.

Tout au long de ses rencontres, il va réfléchir à ce que peut apporter la vie, les difficultés que l’on peut rencontrer dans sa vie. Différents thèmes sont abordés selon les discussions abordées avec ses différentes rencontres. L’auteur a su agrémenter ses dialogues avec des citations pleines de philosophie. Elles sont reprises à la fin de l’ouvrage pour que le lecteur puisse les relire, en cas de coup de blues.

L’intérêt de ce livre est vraiment de nous faire réfléchir à notre tour sur ce qu’est la bonheur. Il est vrai que c’est un terme utilisé à tout va sans que l’on sache ce que ce terme représente en réalité. Ce livre est donc avant tout un roman feel-good.

J’avoue néanmoins que je n’adhère pas totalement à l’ensemble des avis du personnage de Yannick. J’ai trouvé parfois ces conseils inadaptés. Après tout, c’est très philosophique et chacun peut avoir son avis. Pour citer un exemple, Yannick explique à Françoise, une autre pèlerine, que l’amour se rencontre un peu comme un boulot : il faut se créer un réseau pour trouver l’amour. Cela se travaille petit à petit pour que l’on puisse trouver la personne qui nous correspond le mieux. Je trouve personnellement que c’est prendre le sujet à l’envers. On se fait un « réseau » pour se sentir bien dans sa peau et avoir une vie sociale, pas pour trouver la personne qui partagera sa vie plus tard. Se faire un réseau pour trouver un compagnon ou une compagne, c’est comme si on partait à la « chasse ». Pour moi, l’amour, c’est une rencontre un peu au hasard. Mais je ne m’étendrai pas sur le sujet.

En bref :

Une bonne lecture feel-good pour laquelle je n’ai pas adhéré à toutes les idées. En tout cas, c’est une bonne base sur laquelle on peut prendre du recul sur sa propre vie… et aussi pour débattre sur le thème du bonheur.

Ma note :

3/5

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s