Sauf de Hervé Commère

Éditions : Fleuve éditions

Nombre de pages : 272

Date de publication : 8 mars 2018

Acheter *

Résumé :

L’année de ses six ans, à l’été 1976, Mat a perdu ses parents dans l’incendie de leur manoir en Bretagne. Rien n’a survécu aux flammes, pas le moindre objet.
Mat est aujourd’hui propriétaire d’un dépôt-vente. Comme à chaque retour de congés, il passe en revue les dernières acquisitions. La veille, ses employés ont récupéré un album photos à couverture de velours. Sur chaque page de cet album, des photos de lui enfant. Sauf que cet album ne devrait plus exister. Il ne peut pas exister. Et pourtant…

Mat a toujours aimé se raconter des histoires, mais à quarante ans passés, il semblerait que la sienne lui ait échappé. De Montreuil à la pointe du Finistère, cherchant à comprendre quel message la vie veut lui adresser, il traquera les vérités, ses vérités, celles que recèle un album de famille resurgi brutalement des décombres.

Ma critique :

J’avais adoré « ce qu’il nous faut c’est un mort » et m’étais noté le nom de cet auteur pour le suivre dans ses prochains romans. C’est donc tout naturellement que je me suis plongée dans ce nouveau roman sorti en ce début d’année.

Un bref rappel de l’histoire : Mat a perdu ses parents dans un incendie de leur manoir quand il était petit. Propriétaire d’un dépôt-vente, il tombe un jour sur un album photo de lui, petit. Parmi les photos, une photo va l’intriguer. Il va se rendre compte qu’on ne lui a pas tout raconté sur ce qui s’est passé, ce jour-là.

Autant le dire tout de suite, j’ai mis un certain temps à le finir et ça a été laborieux. J’aime bien avoir du rebondissement dans mes lectures, j’aime bien être surprise. Mais là, l’auteur nous livre des rebondissements tous les chapitres et c’est assez épuisant. Je retrouve la touche de l’auteur tout de même sur l’aspect addictif de sa lecture. On est tout de suite plongé dans l’histoire et le lecteur veut savoir la suite à tout prix. Mais, j’ai été perdue par tant de surprises. Le lecteur n’a pas le temps de découvrir la personnalité des personnages puisqu’un nouveau rebondissement va nous faire nous concentrer sur autre chose. Si bien qu’à un moment donné, je n’ai plus été touchée par cette histoire.

On a comme l’impression que les personnages autour de Mat sont inexistants. Ils se sacrifient tous pour lui, chamboulent leur quotidien pour lui sans explication. En un certain sens, cela peut se comprendre puisqu’il vit un cauchemar, il faut bien le dire. A titre d’exemple, Mylène, une employée de Mat, lui prête son grand appartement après l’incendie de la maison. Elle explique qu’elle-même préfère habiter dans un plus petit appartement car elle a vécu un traumatisme dans son enfance. Cette explication me paraît tirée par les cheveux et j’avoue que j’ai un temps soupçonnée cette employée…

Il n’y a pas que les autres personnages qui ne sont pas approfondis. Il y a le personnage principal lui-même. On en sait très peu en fait de lui. On apprend au détour d’un chapitre un peu plus de son passé mais très vite, je me suis détachée de tout ça.

En bref : Si vous voulez des rebondissements, foncez ! Vous serez servis ! Pour ma part, ça n’a pas fonctionné pour moi. Trop de rebondissements, des personnages pas assez approfondis et une histoire rocambolesque. Si vous voulez découvrir l’auteur, lisez plutôt « ce qu’il nous faut c’est un mort ».

Ma note :

1/5

Avancée dans mon challenge été 2018 :

Challenge_ete2018-500x347 Challenge de l'été - Édition 2018

3/40 livre lus

 

Une réflexion sur “Sauf de Hervé Commère

  1. Oh mince alors ! J’ai failli acheter ce livre à plusieurs reprises mais je suis repartie avec un autre. Ta critique me soulage beaucoup ! Et je ne pense pas que j’achèterai ce livre, mais son précédent roman pourquoi pas !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s