Bilan du mois de mars 2021

Le mois de mars aura signé mon retour. Après ma longue absence, j’ai enfin retrouvé le plaisir de lire. Je m’autorise à nouveau à prendre du temps pour moi et ça fait du bien. Même si je n’avais pas complètement abandonné la lecture pendant ces 3 ans, je ne me suis pas laissée le temps de pouvoir ouvrir un livre quand je le voulais. J’ai donc beaucoup lu ce mois-ci. J’ai hâte d’être au mois de juin, puisque d’ici-là, je risque d’être pas mal occupée. Je pourrais alors à nouveau m’investir pleinement dans mon blog.

Trêve de blabla ! Je fais donc le point de mes lectures de ce mois-ci. Un peu comme si j’avais été sevrée, j’ai adoré quasiment toutes mes lectures. Il y en a juste une pour laquelle j’ai été déçue mais je pense sincèrement que je n’étais pas la cible des lecteurs visés.

Vous pouvez retrouver mes chroniques en lien sous la couverture.

Coup de cœur

Le Sourire du lièvre de Daniel Cario aux éditions Presses de la cité. Lecture Netgalley

Très bonne lecture

Lire la suite

Le Sourire du lièvre de Daniel Cario

Résumé

Au premier regard, on les croirait sœurs tant elles se ressemblent, l’une brune, l’autre blonde. Parce qu’elles ont toutes les deux un bec-de-lièvre, Marie et Jeanne, sept ans, se lient d’amitié sur les bancs de leur école, dans le Finistère en cette année 1931. Leur première amitié. La dernière. Instants volés, heureux mais éphémères, bientôt anéantis par Hubert Lesvêque, notable qui ne tolère pas que Marie – adoptée contre son gré par son épouse – fréquente la fille d’un vannier.
Puis vient cette nuit fatale, cette nuit de drames où tout bascule…
Quelques années plus tard, dans leur maison au fond des bois, vivent le vannier et sa fille. Ils sont poursuivis par la haine de Lesvêque, et cernés par l’occupant allemand. Leur vie est comme suspendue, aux aguets. Pour cacher ce que personne ne doit savoir…
Un roman poignant sur une impossible amitié et sur le droit à la différence.

Mon avis

Pas de suspense. C’est un coup de cœur. J’adore les romans parlant de l’enfance jusqu’ à l’âge adulte. Ici, on va suivre 2 petites filles qui ont une particularité : elles ont un bec-de-lièvre. Et elles en ont souffert. Si bien que la rentrée est pour elles, une angoisse. Et elles se rendent compte l’une et l’autre qu’elles ne sont plus seules. Qui n’a jamais subi de brimades à l’école parce qu’il avait quelque chose de différent par rapport aux autres ? A cet âge-là, on rêve d’être comme les autres. Le handicap qu’elles ont toutes les 2 les réunit donc.

Lire la suite

In my mailbox #25

Bonjour,

En ce dimanche, je fais le point des livres que j’ai reçus cette semaine.

Murder game de Rachel Abbott aux éditions Belfond en partenariat avec Netgalley

Date de publication : 25 mars 2021

Déjà lu et déjà chroniqué. J’ai adoré cette lecture. Ce fut une bonne surprise d’autant plus que j’avais lu « Une famille parfaite » du même auteur et je n’avais pas été convaincue à l’époque.

Lire la suite

Ces livres qui me font envie – Avril 2021

J’ai repéré quelques livres qui vont sortir ce mois-ci. Je vous les présente en-dessous.

Du bruit dans la nuit par Barclay
Du bruit dans la nuit de Linwood Barclay

Sortie : 1er avril 2021 chez Belfond

Paul, professeur d’université, n’est plus que l’ombre de lui-même après avoir été témoin d’une scène macabre, huit mois plus tôt. Atteint de stress post-traumatique, il ne parvient pas à renouer avec une vie normale. Pour l’y aider, sa femme l’encourage à coucher sur le papier les pensées qui le rongent et lui offre une machine à écrire. Mais bientôt, ce sont d’étranges bruits qui hantent les nuits de Paul, et qu’il semble seul à entendre : le clac-clac répétitif de la machine qui tape seule et lui livre, au matin, des messages inquiétants…
Démence ? Paranoïa ? Machination ? Tourmenté par son obsédant souvenir, Paul se voit projeté dans une enquête
plus traumatisante que ses pires cauchemars…
Linwood Barclay livre une histoire captivante et déroutante, riche d’un suspense psychologique magistralement mené.
Vous n’oserez plus fermer l’œil de la nuit.

Lire la suite

Meurtres en bleu marine de C.J. Box

Meurtres en bleu marine par Box

Résumé

S ‘ils n’étaient pas allés à la pêche en ce début de printemps, Annie Taylor, douze ans, et son frère cadet, William, n’auraient pas dû fuir à toutes jambes après avoir vu trois hommes en exécuter un quatrième. Et leur mère, Monica, ne mourrait pas d’inquiétude en ne les voyant pas revenir. Plus grave encore, les assassins, d’anciens flics de Los Angeles à la retraite, ne pourraient pas persuader le shérif de ce coin perdu de l’Idaho de les laisser mener l’enquête ! Heureusement, Jess Rawlins, un rancher au bord de la faillite, recueille les deux enfants et, après pas mal d’hésitations, décide de croire ce qu’ils lui disent avoir vu et de les protéger au péril de sa vie. Rêves brisés par le manque d’argent, mais aussi courage et droiture d’individus qui savent dominer leur peur quand il faut défendre des innocents, Meurtres en bleu marine nous fait découvrir un monde en proie à un conflit entre des flics pourris et un cow-boy intègre.

Mon avis

Un thriller comme je les aime. Un thriller où on soupçonne tout le monde, dans lequel on doute de chaque personne et pour lequel on se demande s’il ne va pas être source de surprise. Et l’auteur en joue tout au long des chapitres puisque narrateur change à chaque chapitre. Depuis la disparition des enfants, chaque chapitre correspond à un décompte de temps. Les personnages sont approfondis et l’auteur s’attache à nous faire part du passé des personnages principaux. C’est donc véritablement une histoire prenante.

Je trouve par ailleurs que la psychologie des enfants est particulièrement travaillée. On ressent dès les premières pages la pression qu’ils subissent. On finit véritablement par s’attacher à ces enfants.

Lire la suite

Murder game de Rachel Abbott

Murder game par Abbott

Résumé

La première fois que Jemma s’est rendue au manoir de Polskirrin, c’était avec Matt, son époux, pour célébrer le mariage du richissime Lucas Jarrett.
Jamais elle n’oubliera la vue saisissante de cette demeure dominant la mer, perchée sur un éperon de Cornouailles. Jamais, non plus, elle n’oubliera la vue du corps sans vie d’Alex, la sœur du marié, le jour des noces, sur cette plage de galets…
Un an plus tard, les invités sont de retour à Polskirrin, à la demande de Lucas. Pourquoi ce dernier tient-il tant à célébrer le premier anniversaire de ses noces funestes ?
C’est en réalité à une fête macabre qu’il les a conviés, un murder game visant à faire rejouer à chacun son rôle de l’an passé et révéler ainsi la vérité sur la mort d’Alex. Mêmes personnes, mêmes tenues, même repas, mêmes discussions, la nuit qui a vu mourir la
jeune femme se répète dans une mise en scène terrifiante.
Apparences trompeuses, manipulation et faux-semblants : Rachel Abbott déploie tout l’éventail de son talent dans un roman à énigme digne d’Agatha Christie.

Mon avis

Voulez-vous jouer à Murder game ? En quoi ça consiste ? Les règles du jeu sont simples : chacun a un rôle et va devenir à son insu, victime. Il faut découvrir qui est le meurtrier. Dans ce roman, et pour aller plus loin, la victime est toute trouvée : la sœur de Lucas Jarett, un riche homme d’affaire. Les apparences voulaient pourtant que l’on conclue à un suicide. Mais son frère est persuadé qu’elle ne s’est pas suicidée et que l’assassin fait partie de son groupe d’ami, qui s’est réuni un an plus tôt à la veille de son mariage. Pour coller au plus près de la réalité, le jeu proposé par Lucas Jarett consiste à s’habiller de la même façon qu’il y a un an, à manger la même chose, au même endroit et reprendre les mêmes discussions tout en jouant son propre rôle. Et d’en conclure qui est l’assassin.

Lire la suite

L’hiver de Solveig de Reine Andrieu

Résumé

Été 1940. Dans la France occupée par les Allemands, les habitants sont contraints de donner gîte et couvert à l’ennemi. À Lignon, paisible bourg du Bordelais, les Lenoir, une famille de notables, doivent héberger Günter Kohler. Passée sa répulsion première, Noémie, la jeune épouse, éprouve une violente attirance pour l’adjudant qui vit désormais sous leur toit.
Printemps 1946. La guerre est terminée, mais elle a laissé derrière elle son lot de malheurs, et de nombreux déplacés. Parmi eux, une fillette, retrouvée assise sur un banc, dans un village non loin de Bordeaux. Qui est-elle ? d’où vient-elle ? et pourquoi semble-t-elle avoir tout oublié ? Justin, un gendarme de vingt-quatre ans, décide de la prendre sous son aile et de percer le mystère qui l’entoure.

Mon avis

Pas de suspense ici : c’est un coup de cœur. L’l’intrigue est bien rythmée, on apprend certaines choses sur la deuxième guerre mondiale avec la pression que pouvait subir les familles sous l’occupation.

A la lecture de ce livre et dès les premières pages, j’ai rapproché ce livre avec le genre de romans que peut écrire Kate Morton.

L’auteur fait donc des allers retours du début de la 2ème guerre mondiale à la fin de la guerre avec un saut de temps en temps en 2011.

Lire la suite

Sept ans de silence de JoAnn Chaney

Sept ans de silence par Chaney

Résumé

Sept ans après la découverte, sous son garage, de trente-trois cadavres, Jacky Seever, ancien notable de Denver, patiente dans le couloir de la mort. Mais son nom refait la une des journaux lorsque trois femmes de son entourage sont retrouvées mortes, assassinées dans des conditions qui rappellent le modus operandi de Seever, jusque dans certains détails pourtant tenus à l’abri de la presse. L’ancien tandem de flics qui a coffré Seever se reforme en urgence, tandis que le journal local réengage la pétulante Sammie Peterson, pour couvrir l’enquête à laquelle elle avait donné un tour décisif. Malgré leurs souvenirs traumatiques, voilà ces trois-là plongés de force dans une affaire effroyable pas tout à fait inédite. Quant à Gloria, la fragile épouse de Seever, elle est à nouveau harcelée par la presse et la police…

Acclamé par la critique, un premier roman incisif et râpeux sur le délitement d’une communauté, la violence médiatique, et l’horreur secrète de la nature humaine. Sombre et jubilatoire.

Mon avis

L’intrigue s’installe petit à petit. Ce n’est qu’au bout de la moitié du roman que la pression monte. L’auteur prend son temps pour nous présenter chacun des personnages : les enquêteurs, l’un qui est un peu farfelu, qui s’habille comme le suspect pour mieux s’imprégner de lui pendant l’enquête : Loren. Et l’autre, celui qui est un peu bougon, qui a des crises de colère, et qui est un peu isolé au sein de la police : Hoskins. Et puis la journaliste, qui cherche à faire décoller sa carrière en se rapprochant de Hoskins : Sammie. L’auteur nous présente aussi la vie de la femme du tueur en série : Gloria. Chacun de ses personnages sont présentés tour à tour et par leur comportement, le lecteur est amené à se poser des questions. Après que les enquêteurs aient réussi à arrêter le tueur en série, Seever, ils croient que l’histoire est terminée. Mais 7 ans plus tard, des crimes sont à nouveau commis selon le même mode opératoire que Seever. Pourtant, il est en prison et est condamné à mort dans un peu plus d’un an.

Lire la suite

C’est lundi, que lisez-vous ? #71

C’est reparti pour une nouvelle semaine. Vous trouverez ci-dessous mes lectures en cours, et à venir. Après ma loooooongue pause de près de 3 ans, je reviens en force.

1 qu'ai-je lu la semaine dernière
Afficher l’image source

Je vais essayer de me replonger dans les classiques. Enfin, en tout cas, c’est mon objectif. Mais maintenant que je m’autorise à nouveau à lire après 3 années de pause, je vais piocher un peu dans tous les styles de lecture. Autant se faire plaisir. Avec la vendetta, j’ai passé un agréable moment de lecture avec la plume de Balzac.

Lire la suite