Les enfants sont rois de Delphine de Vigan

Résumé :

« La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s’étonna de l’autorité qui émanait d’une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l’obscurité. “ On dirait une enfant ”, pensa la première, “elle ressemble à une poupée”, songea la seconde.
Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire. »

À travers l’histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d’une époque où l’on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s’expose et se vend, jusqu’au bonheur familial.

Mon avis

Qui n’a pas regardé le Loft 1 au début des années 200 ? Qui n’a pas eu envie, ne serait-ce que de manière fugace de faire partie de ce loft ? A l’époque, j’étais jeune et j’aurais pu moi aussi faire partie de l’aventure mais cette envie n’était que passagère. J’étais tellement obsédée par cette émission que dans mes rêves (ou cauchemar), je me retrouvais dans le loft. Et je ressentais cette pression des caméras, à être filmée en permanence, avoir l’envie de montrer le meilleur de moi-même. Mais est-ce possible 24h/24 ? Assez parlé de moi, ce fantasme, Mélanie Claux l’a eu et a même voulu participer à une téléréalité elle aussi. Elle y a participé finalement, sauf que ça ne s’est pas vraiment passé comme elle l’aurait voulu. Elle n’a pas accédé à la notoriété tant espérée. Alors, elle a abandonné. Et petit à petit, lorsqu’elle a eu ses enfants, et après une bonne dépression post-partum, elle commence à s’intéresser aux réseaux sociaux … jusqu’à l’obsession.


Elle ouvre sa chaîne au départ pour montrer ses enfants et comment elle les éduque. Et petit à petit, elle enchaîne les vidéos, et ça devient une véritable industrie. Bientôt, toute la famille ne vit qu’autour de ça : les enfants, le mari et bien sûr la mère. Celle-ci va devenir obsédée par le nombre de vues, de like, de commentaires au détriment de sa propre famille.

Delphine de Vigan arrive à nous démontrer à quel point la situation s’aggrave, sans que personne n’en prenne conscience. Les enfants sont bientôt entourés de pleins de jouets envoyés par les marques, de vêtements, de chaussures, de peluches. Si bien que les enfants ne manquent de rien et ont même trop pour véritablement en apprécier la valeur. Ce qu’ils leur manquent finalement, c’est l’attention de leur mère. Mais pour elle, une nouvelle relation assez dérangeante s’installe entre elle et ses enfants, une relation quasi professionnelle.
Le thème est déjà très dérangeant dans le sens où je me posais des tas de questions sur le consentement de ces enfants filmés par leur parent et générant des millions de vue. Où est le consentement libre quand on a environ 10 ans et que les parents leur demandent d’être filmé ? Je pense qu’à cet âge, on ne peut qu’écouter ses parents qui sont censés défendre leurs intérêts. Et je pense réellement que parce que c’est leur parent, qu’ils se disent que ce qu’ils font, c’est bien, qu’ils font tout ça par amour. Mais on peut se poser la question du droit à l’image de ces enfants et surtout de leur sens des réalités. Obtenir autant en faisant des vidéos peut faire tourner la tête à n’importe qui.
Dans cette histoire, l’un des 2 enfants le vit très mal. On va les suivre d’ailleurs jusqu’à leur vie d’adulte et on voit les répercussions que cela peut engendrer. Je suis véritablement surprise qu’il n’y ait pas de loi en France pour protéger ces enfants.
Il y a quand même quelques bémols dans ce livre : je trouve qu’il y a pas mal de temps morts que l’autrice cherche à combler. le style est parfois lourd par ailleurs mais je reconnais que le plan du livre incite à tourner les pages pour découvrir comment ces enfants s’en sortent.
En bref, ce fut une bonne lecture, même si le thème est dérangeant. Je pense réellement qu’il faut que ce livre soit lu par le plus grand nombre pour sensibiliser sur le sujet. Je ne regarderai plus de vidéos d’enfant de la même manière.

J’ai lu par ci par là que d’autres livres parlent du même thème. Je suis preneuse si vous avez des titres à me suggérer. Merci par avance.

Ma note : 4,5/5

Autres livres lus de Delphine de Vigan

Rien ne s’oppose à la nuit

No et moi

Les heures souterraines

D’après une histoire vraie

6 réflexions sur “Les enfants sont rois de Delphine de Vigan

  1. j’ai prévu de le lire car le thème m’intéresse,+++ et j’aime beaucoup Delphine de Vigan (coup de cœur pour « No et moi »
    le « consentement » de ces enfants qui sont des victimes mériterait d’être étudié de près sur le plan de la Loi…

    J'aime

  2. Ping : C’est lundi, que lisez-vous ? #71 – Le temps de la lecture

  3. Ping : Bilan du mois de mars 2021 – Le temps de la lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s