Sans retour de Tom Clearlake

Résumé

Lors d’un séjour à la montagne, John Gardner, dirigeant d’un groupe de sociétés, et sa famille, reçoivent amis et associés dans un lodge luxueux, au cœur des Rocheuses. Au deuxième jour, une tempête de neige se lève. Les routes sont bloquées. Les réseaux hors-service. Ils se retrouvent coupés du monde.

Quand le blizzard cesse, dix-huit jours ont passé. Les occupants du lodge sont secourus et placés en observation. Cinq d’entre eux sont portés disparus. 

Les survivants sont extrêmement amaigris. Et en état de choc. Ils ne parleront pas. Ils garderont le secret.

Le plus atroce des secrets.

Mon avis

Gros coup de cœur et pourtant, il faut avoir le cœur bien accroché. J’ai été vraiment surprise d’aimer ce livre malgré pas mal de passages qui m’auraient repoussé en temps normal. Dans ce livre, l’auteur repousse les limites toujours plus loin et on le suit, jusqu’au bout !

En résumé, donc, il s’agit d’un dirigeant de société, John Gardner, qui invite quelques personnes de son entourage professionnel pour un séjour dans la montagne dans un lodge. Mais bientôt, le blizzard va se lever et le séjour va tourner en cauchemar.

18 jours plus tard, une fois que la météo est devenue plus clémente, les secours arrivent enfin et retrouvent les occupants du lodge très amaigris. Seulement, voilà, 5 personnes ne sont plus dans la maison. John Gardner va expliquer cette disparition de manière un peu trouble et les policiers vont s’intéresser à ce qu’il s’est véritablement passé dans cette maison.

Je peux vous dire qu’il s’en passe des choses dans cette maison. L’auteur arrive à faire monter la pression petit à petit en jouant avec le blizzard. Plus le vent est ressenti à l’intérieur de la maison, plus la pression grandit. Et chacun des personnages de la maison ressent avec plus ou moins de force le danger qu’ils courent. Ils vont devoir économiser les rations en aliment parce qu’ils se doutent que le blizzard peut durer.

Je ne peux pas en dire vraiment plus de peur de spoiler parce que ce serait vous empêcher de découvrir par vous-même là où veut nous emmener l’auteur. Chaque scène est amenée subtilement, si bien qu’à aucun moment, je n’ai remis en cause la crédibilité de l’histoire, même si l’auteur nous emmène très, très, très loin dans l’horreur. Il faut avoir le cœur accroché.

J’ai d’ailleurs fait quelques cauchemars et au réveil, le matin, je me disais que je n’en étais à peine à la moitié du livre. Et pourtant, ça m’a donné encore plus envie de continuer ma lecture.

Comme je le disais plus haut, je ne pensais vraiment pas aimer ce genre de lecture et pourtant, l’auteur nous prend par la main et sème quelques scènes de suspense qui fait qu’on ne peut plus lâcher le livre.

Je recommande cette lecture mais évitez de le lire avant de vous coucher…

Je remercie Netgalley et les éditions Moonlight éditions pour cette lecture

Ma note : 5/5

Gros coup de coeur

Editions : Moonlight éditions

Genre : thriller/horreur

Publication : 25 janvier 2021

Nombre de pages : 568

4 réflexions sur “Sans retour de Tom Clearlake

  1. Ping : C’est lundi, que lisez-vous ? #74 – Le temps de la lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s