Pour tout l’or du monde de François Rousseaux

Résumé :

Orvault, dans la banlieue de Nantes, la nuit du 16 février 2017. La famille Troadec disparaît, et la France observe cette histoire comme une équation impossible : quatre disparus, une maison vide, des traces de sang nettoyées, ni explication ni arme du crime. Une nouvelle affaire de Ligonnès ? Un suspect finit par avouer, les corps sont retrouvés dans le Finistère. Le mobile ? L’or. Un prétendu butin datant de 1940.
François Rousseaux n’a jamais oublié Pascal, Brigitte, Sébastien, Charlotte, les victimes. Il les raconte, avec une pudeur infinie. Dans cette enquête devenue une quête, il dissèque les soupçons et les peurs. Il s’est glissé dans la tête du suspect, il a arpenté les terres brumeuses de l’Ouest, rencontré les protagonistes à l’approche du procès. Il a exhumé, aussi, le mystère de l’or.
Quatre années pendant lesquelles ce journaliste s’est confronté aux frontières de l’intime. En détricotant les secrets et les jalousies d’une famille a priori sans histoire, François Rousseaux livre ici le roman vrai d’un drame hors norme.
 
François Rousseaux est journaliste à Télérama. Il a travaillé pour plusieurs chaînes de télévision, au Parisien-Aujourd’hui en France, et collaboré au supplément L’Époque du journal Le Monde.

Mon avis :

Je ne me souvenais plus de cette histoire et pourtant, on en a parlé quelques temps après l’affaire de Dupont de Ligonnès. Il s’agit ici d’un fait divers de la famille Troadec qui avait disparue : Pascal, le père, Brigitte, la mère et Sébastien et Charlotte, leurs enfants. Que leur est-il arrivé ?

Le procès du suspect de ce faits divers va avoir lieu en juin 2021. L’auteur de ce livre nous raconte en détail les circonstances qui ont amené à cette tuerie. Il s’agit en fait d’histoire de famille, de jalousie, de suspicion, entretenue pendant des années et au bout desquelles, ce drame a eu lieu.

Le journaliste a rencontré beaucoup des protagonistes de l’affaire dont les sœurs de Brigitte qui ont été les premières à alerter la police. L’auteur découpe son livre de sorte qu’on comprenne les enjeux de cette histoire, qu’on connaisse mieux chaque personne de la famille. On comprend un peu mieux les dessous de l’affaire. On comprend un peu mieux pourquoi Sébastien a un temps été suspecté et pourquoi il a été innocenté très rapidement.

L’auteur alerte ses lecteurs au début et à la fin sur le principe de présomption d’innocence. En effet, le suspect n’est toujours que suspect et restera innocent, tant que la justice n’aura pas démontrer le contraire. Ainsi, Hubert Caouissin, le beau-fère de Pascal (mari de la sœur de Pascal) a ruminé pendant plusieurs années contre Pascal car il aurait volé le trésor familial, de l’or. Il l’aurait subtilisé à sa famille. C’est donc une histoire d’or qui aurait amené à la rupture de tous contacts entre Pascal, sa mère et Hubert.

Ce fut donc une bonne lecture sur ce sujet. Prendre le temps de comprendre une affaire dans le détail permet d’être mieux éclairé que par les médias télévisés. L’auteur sait nous présenter l’affaire tout en retenue, et sans jugement. C’est ce qui rend la lecture intéressante.

Je remercie Netgalley et les éditions Fayard pour cette lecture.

Ma note : 5/5

Éditions : Fayard

Nombre de pages : 252

Genre : Essai

Publication : 28 avril 2021

Une réflexion sur “Pour tout l’or du monde de François Rousseaux

  1. Ping : Bilan du mois d’avril – Le temps de la lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s