La machine à explorer le temps de H.G. Wells

Les Maîtres du fantastique offrent une dose de suspense chez RBA |  unionpresse.fr

Résumé

La Terre en l’an 802.701 avait pourtant toutes les apparences d’un paradis. Les apparences seulement. Car derrière ces jardins magnifiques, ces bosquets somptueux, cet éternel été où les hommes devenus oisifs n’ont à se préoccuper de rien, se cache un horrible secret. Ainsi témoigne l’explorateur du temps face à des auditeurs incrédules. Depuis la conception de son incroyable machine jusqu’à son voyage au bout de l’Histoire, là où l’humanité s’est scindée en deux. D’un côté les Éloïms, qui vivent en surface, petits êtres gracieux, doux et décérébrés. De l’autre les terribles Morlocks qui ont fui la lumière pour s’enterrer dans un gigantesque et inhospitalier monde souterrain. Un monde où l’Explorateur du Temps devra s’aventurer s’il souhaite répondre à ses questions, et surtout revenir à son époque.

Inutile d’insister sur le fait qu’il s’agit d’un chef-d’œuvre. Wells demeure avec Jules Verne le grand ancêtre de la science-fiction, celui qui lui a donné ses lettres de noblesse, avec des œuvres aussi importantes que « L’Île du Docteur Moreau », « L’Homme invisible » ou « La Guerre des mondes ». Un grand classique, précurseurs dans bien des domaines, qui reste indépassable. À lire ou à relire.

Mon avis

H.G. Wells signe une histoire où il invente la machine à explorer le temps. L’  « explorateur », le scientifique de l’histoire, réunit tous les jeudis soir chez lui, ses amis afin de lui rpésenter ses dernières découvertes. L’un de ces jeudis est assez exceptionnel : il leur présenter sa machine. Et pour cela, il leur fait une démonstration scientifique du temps et de l’espace. Ce fameux jeudi, il leur montre sa mini-machine, censée montrer ce que peut faire la vraie machine. Et devant leurs yeux ébahis, l’explorateur fait disparaître la mini-machine.

Le jeudi suivant, une nouvelle soirée est prévue mais l’explorateur n’est pas là. Les convives s’installent pour manger en l’attendant puis au cours du repas, l’explorateur fait son apparition mais blessé, sale, et affamé. Il revient de son premier voyage dans le temps.

Et l’explorateur ne fait pas dans la demi-mesure puisqu’il choisit de se rendre en l’an 802 701, rien que ça. Et la présentation du nouveau monde est extrêmement détaillée, et analysée aussi bien au niveau politique que sociologique. L’explorateur découvre alors les Elois et les Morlocks. Je vous laisse découvrir qui ils sont et leur rôle au sein de ce nouveau monde. L’auteur fait un parallèle entre la date où il a écrit son roman et ce qu’il se passe dans ce nouveau monde et c’est assez fascinant, ce point de vue qui pourrait à vrai dire s’appliquer de nos jours.

La particularité de cette machine à explorer le temps est que lorsque l’explorateur l’utilise, il voit le temps passer : la machine ne bouge pas mais elle change d’époque. Si bien que lorsque l’explorateur se trouve en 802 701, il découvre ce qu’est devenu sa maison (il n’y a plus de maison en fait…). Si bien, que pendant son voyage dans le temps, il voit l’évolution de la nature autour de lui (la mer qui recule, les étoiles qui changent, le soleil devient géant).

Le fantastique n’est pas ma tasse de thé d’habitude mais j’ai réellement été emportée par l’analyse de l’auteur sur ce que pourrait devenir notre monde. J’ai été parfois effrayé par les aspects frôlant la philosophie parfois mais au fur et à mesure de ma lecture, j’étais là-bas en 802 701. J’ai adoré l’écriture (en tout cas la traduction), même si au premier abord, cela peut sembler difficile. Je suis fan de ce livre et compte bien le relire un jour.

En bref, coup de cœur pour ce livre !

Éditions : RBA

Nombre de pages : 225

Genre : Fantastique

Publication : 2021 (édition RBA) – paru la première fois en Angleterre en 1895

En savoir plus

Pour obtenir le livre au format RBA : https://www.maitresdufantastique.fr/

4 réflexions sur “La machine à explorer le temps de H.G. Wells

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s