Magic – La fillette aux cheveux violets de Audrey Molinatti et Lilian K. [Bande dessinée]

Résumé éditeur

De jolis cheveux violets, une belle énergie, Evelÿne est une fillette turbulente. Abandonnée à la naissance, elle a été élevée par des sœurs dans un couvent. Et du haut de ses 7 ans, on peut dire qu’elle leur mène la vie dure ! Chaque jour, Evelÿne fait les quatre cent coups aux côtés de Benedict, un chat adopté en même temps qu’elle. Finalement, rien de vraiment anormal pour une enfant. À un détail près : elle fait également parler les statues et voit des fantômes ! Cette particularité rend son éducation plus compliquée, d’autant qu’Evelÿne ne maitrise pas encore ses pouvoirs. Dépassée par les petites et grandes bêtises de la fillette, les sœurs décident de la confier, ainsi que Benedict, au mystérieux Neil Farfadet, un chapelier londonien qui l’aidera à découvrir qui elle est vraiment. Une série de Lylian et Audrey Molinatti qui offre une plongée dans une Angleterre victorienne particulièrement kawaï, où vivent sorcières et créatures magiques !

Mon avis

Il s’agit ici d’un premier tome de l’histoire d’Evelyne, petite fille aux cheveux violets. Elle a été adopté par des sœurs dans un couvent après avoir été abandonné par sa famille parce qu’elle est née avec des cheveux violets. Bénédict, un chat, va être adopté lui aussi. Les sœurs vont donner une éducation à Evelyne et bientôt, des phénomènes étranges se produisent lorsqu’Evelyne est avec les sœurs. Elle fait parler les fantômes, les statues … et Bénédict. Bénédict parlait bien avant la naissance d’Evelyne et a fréquenté une autre sorcière. Il va donc apprendre à Evelyne à maîtriser ses pouvoirs. La petite fille aux cheveux violets va prendre conscience de ses pouvoirs et en user et en abuser. Si bien que les sœurs vont confier Evelyne à un chapelier londonien pour ne plus subir tout ça.

Le chapelier va se révéler être un atout dans la vie d’Evelyne comme elle le découvre à la fin de ce premier tome.

Les images de cette bande dessinée sont très jolies. Les couleurs utilisées sont très bien choisies et certaines planches sont impressionnantes. L’histoire en elle-même est intéressante. Le caractère opposé entre Evelyne et Bénédict donne une note humoristique à cette bande-dessinée. On est ici dans une bande dessinées jeunesse, mais le scénario de cette histoire peut donner envie aux grands aussi de le lire. On suit toutes les péripéties d’Evelyne dans une histoire qui est loin d’être lisse pour elle. Le scénario est présenté de telle façon qu’on apprend beaucoup de son enfance, en tant qu’apprentie sorcière. L’histoire est en effet assez dure pour Evelyne (plusieurs abandons, des pouvoirs qu’elle apprend à maîtriser, et une vie à affronter).

En bref, j’ai passé un bon moment avec cette bande dessinée. Je suis loin d’être une spécialiste en bande dessinée, mais j’ai apprécié le fait que les auteurs de cette bande dessinée n’aient pas tout misé sur les dessins comme je le regrette parfois dans d’autres bandes dessinées. Il y a vraiment une histoire derrière, des rebondissements, de l’humour et une petite fille très attachante. Cette bande dessinée plaira aux amateurs de bande dessinée, même débutants !

Je remercie Netgalley et les éditions Dargaud pour cette lecture.

Éditions : Dargaud

Nombre de pages : 49

Genre : Bande dessinée jeunesse

Publication : 20/08/2021

Se le procurer

En savoir plus

Page éditeur (extrait de la BD disponible)

Page Facebook de l’éditeur

Page Instagram de l’éditeur

Fil Twitter éditeur

Chaîne Youtube éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s