Circé : La magicienne de Richard Marazano [Bande dessinée]

Circé : La magicienne par Marazano

Résumé éditeur

Dans le chant X de l' »Odyssée » d’Homère et dans toutes les formes ultérieures de ce mythe, la magicienne Circé est présentée comme une femme fatale qui utilise le plaisir pour corrompre les sens des hommes.
Dans un style graphique réaliste, le récit proposé ici, bien qu’assez fidèle dans sa chronologie, propose une vision résolument différente de la version d’Homère : raconté du point de vue de Circé, il se place du côté des femmes soumises à la violence de la domination masculine et contraintes de se défendre.

Mon avis

Je ne connais pas la mythologie grecque donc ce fut une complète découverte pour moi. J’avoue que ce fut une faiblesse pour comprendre tout ce qui se raconte dans cette bande dessinée. L’approche des auteurs était délibérément de se mettre du côté de Circé, alors que l’Odyssée d’Homère présente l’histoire du côté d’Ulysse. Circé, la magicienne va envoûter à travers un philtre Ulysse pour lui faire prendre conscience des méfaits dont il est à l’origine : viols, vol, pillage des peuples pour leur propre gloire. Ses hommes vont être transformés en porc pour les punir de ces méfaits.

Je trouve que c’est une bonne idée d’adapter cette histoire en bande-dessinée pour rendre plus accessible la mythologie. Les auteurs ont utilisé un style d’écriture relevé, un style pour bien nous plonger dans cet univers mythologique. J’avoue avoir eu beaucoup de difficultés à comprendre l’histoire au départ, ce qui peut rebuter certains lecteurs.

Les dessins sont relativement sombres, et met en valeur nos 2 personnages : Circé et Ulysse. J’avoue encore une fois avoir été surpris par l’aspect très flou de certains dessins. Les dessins évoquant la prise de Troie sont encore plus flous pour bien distinguer le passé du présent. Ce caractère flou peut bien sûr s’expliquer par le fait qu’il ne s’agit que d’une interprétation d’une mythologie.

En bref, ce fut une lecture qui m’a appris une petite partie de la mythologie grecque. Même si j’ai été surprise par la difficulté à comprendre les dialogues, la manière de présenter l’histoire fait qu’on comprend l’essentiel et on est guidé jusqu’au dénouement final. Je regrette aussi les dessins parfois un peu trop flous qui laissent une part de mystère dans cette histoire.

Je remercie Netgalley et les éditions Dargaud pour cette lecture.

Éditions : Dargaud

Nombre de pages : 64

Genre : Mythologie – Bande dessinée

Publication : 20/08/2021

Se le procurer

En savoir plus

Page éditeur (extrait disponible)

Une réflexion sur “Circé : La magicienne de Richard Marazano [Bande dessinée]

  1. Ping : Bilan du mois de septembre 2021 – Le temps de la lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s