L’imprévu de Chris Bohjalian

L'imprévu par BohjalianLE LIVRE

Note : 5/5

Pages : 384

Éditions : Le Cherche midi

Publication en France : 2 mars 2017

Ma critique :

Je tiens à remercier les éditions Le Cherche midi et Netgalley pour cette lecture.

La 4ème de couverture était prometteuse et je pensais pouvoir apprécier cette lecture. Les histoires de familles idéales qui traversent des temps difficiles, c’est un thème que j’apprécie.

Richard Chapman organise l’enterrement de vie de son frère, Philip. Sa femme, Kristin et sa fille, Melissa, passent la nuit ailleurs. Au beau milieu de la nuit, Kristin reçoit un coup de fil de son mari. La soirée ne s’est pas passée comme prévu. Lire la suite

Cet été-là de Lee Martin

LE LIVRE

Note : 4/5

Pages : 320

Éditions : Sonatine

Publication en France : 9 février 2017

Ma critique :

Je tiens à remercier dans un premier temps les éditions Sonatine et Netgalley pour cette lecture.

Qu’est-il arrivé à Katie Mackey, 9 ans, dont on a retrouvé son vélo déraillé sur la place du centre ville ? Quelles sont les dernières personnes à l’avoir vu ? Lire la suite

La chambre d’ami de James Lasdun

Couverture La chambre d'amiLE LIVRE

Note : 2/5

Pages : 288

Éditions : Sonatine

Publication en France : 9 mars 2017

Ma critique :

Je remercie Netgalley et les éditions Sonatine pour cette lecture.

C’est loin d’être un coup de cœur et pourtant, les huis-clos, c’est un univers que j’apprécie. Ici, deux cousins, Charlie, le riche financier à qui tout semble réussir, et Matthew, qui semble un peu plus perdu, se retrouvent ensemble pour des vacances d’été. Matthew semble plus heureux de passer quelque temps avec lui mais bientôt s’installe comme un malaise entre eux. L’auteur semble vouloir nous instiller ce malaise lentement, trop lentement à mon goût, si bien que je me suis vite perdue sur le sens de l’histoire. Et soudain, au bout d’une cinquantaine de pages, enfin, l’intrigue devient intéressante. On comprend un peu mieux leur relation entre eux et Chloé, la femme de Charlie, va jouer un grand rôle dans cette répartition des rôles entre les cousins.

Finalement, ce qui est regrettable dans cette histoire, c’est que l’auteur n’ait pas cherché à nous rendre Matthew proche de nous, lecteur. On ne comprend pas bien ses réactions ni son comportement vis-à-vis du couple. La situation de départ qui était pourtant simple devient plus complexe et aurait pu rendre l’histoire plus vibrante mais encore une fois, l’auteur cherche absolument à nous tenir à l’écart. Nous n’avons que la vision de Matthew. Chloé dévoilera ses sentiments face à la situation sur la scène la plus importante du livre et on comprend un peu mieux le double visage de Matthew. Mais le personnage le plus mystérieux restera Charlie dont on ne sait finalement pas grand-chose.

En bref, c’est une déception. Je n’ai pas réussi à m’approprier l’histoire. La fin qui devait a priori surprendre le lecteur ne m’a pas fait vibrer. Dommage.

L’AUTEUR

Auteur : James Lasdun

Date de naissance : 1958

Ville de naissance : Londres

Autres livres : (non exhaustif) L’homme licorne, ça commence à faire mal et Sept mensonges

Site Internet : http://www.jameslasdun.com/

Ne pleure pas de Mary Kubica

LE LIVRE

Ne pleure pas par KubicaNote : 5/5

Pages : 342

Éditions : HarperCollins Noir

Publication en France : 11 janvier 2017

Ma critique :

Je tiens à remercier Babelio et les éditions HarperCollins Noir pour l’envoi de ce livre.

J’adore les livres plein de mystères, les livres où les personnages sont dans des situations que nous même, nous n’aimerions pas vivre. J’aime bien aussi quand l’auteur nous fait nous poser des questions tout au long du roman et quand la fin y réponde parfaitement.

Pari réussi avec « Ne pleure pas ». Contrairement à d’autres lecteurs, j’ai passé un très bon moment de lecture. Les chapitres courts, l’alternance de la narration entre Quinn et Alex, deux personnages un peu paumés, m’ont donnés envie de tourner les pages de plus en plus vite.

L’histoire en deux mots : La colocataire de Quinn, Esther, a disparu. Au lieu d’appeler la police, Quinn se met à fouiller dans les affaires d’Esther et se surprend à apprendre des choses qu’elle ne soupçonnait pas. Alex, de son côté, ne connaît ni Quinn, ni Esther, et pourtant, leurs destins sont intimement liés. L’auteur maintient le suspense : la 4ème de couverture promet une révélation à la toute fin mais je ne suis pas entièrement d’accord. On devine un peu avant ce qui va se passer mais l’histoire n’en reste pas moins prenante.

En bref, j’ai passé un bon moment de lecture avec une histoire prenante et plein de suspense.

LE LIVRE

Auteur : Mary Kubica

Autres livres :  Une fille parfaite, L’inconnue du quai

Site Internet :  http://www.marykubica.com/

Page Facebook https://www.facebook.com/Mary-Kubica-Author-529093127112073/?fref=ts

 

Ne pars pas sans moi de Gillan Macmillan

Ne pars pas sans moiLE LIVRE

Note : 4/5

Pages : 608

Éditions : Les escales

Publication en France : 25 février 2016

Ma critique :

Lu dans le cadre du prix littéraire des chroniqueurs web

Voilà un roman comme je les aime : du suspense, des chapitres courts, peu de temps morts et pas mal de mystère.

Pour ce qui concerne l’histoire, c’est un enfant disparu dans les bois à la suite d’une sortie du dimanche après-midi avec sa mère. Elle le cherche partout et prend rapidement conscience qu’elle a perdu de vue son enfant. Elle va se reprocher les jours suivants ces moments d’inattention.

Roman à deux voix, on alterne le point de vue de la mère et de l’enquêteur. Et on commence à douter de la mère, du père et de l’entourage proche du petit garçon. La fin est d’ailleurs comme je le souhaitais : elle m’a surprise.

Le harcèlement subie par la mère est absolument bien retracée et on subit finalement l’angoisse de la mère aussi bien du fait de la disparition de son enfant mais aussi de la pression que lui met son entourage et d’autres personnes par la suite.

Plusieurs pistes s’entrecroisent et c’est ce qui fait la force de ce livre : les pages s’enchaînent toutes seules.

En bref, un bon moment de lecture malgré quelques longueurs par moment.

L’AUTEUR

Auteur : Gillan Macmillan

A savoir :

Site Internet : http://www.gillymacmillan.com/

Promenez-vous dans les bois de Ruth Ware

Note : 5/5

Pages : 377

Éditions : Fleuve Noir

Publication en France : 11 février 2016

Ma critique :

Est-ce que revoir ses anciennes amies de jeunesse est une bonne idée après 10 ans sans se parler ? C’est la question que se pose en permanence Nora, qui un beau jour, reçoit un email d’invitation à un enterrement de vie de jeune fille de son ancienne meilleure amie, Clare. Elle finit par accepter et va vite regretter cette décision.

Le groupe d’amies se retrouve dans une maison en verre au sein d’une forêt. Et l’ambiance va vite devenir lourde : des allusions au passé, des reproches, des mauvaises blagues vont faire de ce week-end un cauchemar pour Nora.

Des allers-retours vers ce week-end et vers le présent nous fontt nous poser des questions sur la fin de ce week end : Nora se retrouve à l’hôpital complètement défigurée et couverte de griffures sans savoir pourquoi elle est là et ce qu’il s’est passé dans cette maison.

J’aime beaucoup les histoires où des personnages retrouvent leurs anciens amis. Souvent, ça ne se passe pas comme prévu. Je pense particulièrement au film Peter’s friend qui m’a beaucoup touchée. Ici, dans ce roman, les personnages ont évolué d’une certaine manière mais leur personnalité profonde est restée la même. Chaque personne se retrouve sur le même positionnement que dans les années lycée et c’est ce qui est intéressant. Avoir grandi séparément ne les empêche pas de se remettre à la même place même si Nora, par exemple pensait avoir mûrie.

J’ai beaucoup aimé ce roman. Il est très prenant dès les premières pages et le suspense perdure jusqu’au bout. La fin ne m’a pas vraiment surprise mais le cheminement pour en arriver à cette conclusion m’a convaincue grâce à une intrigue plus que convaincante.

En bref, une très bonne lecture, passionnante, pleine de suspense pour laquelle l’éditeur n’a pas lésiné sur la couverture : on remarque le livre de très loin. C’est un coup de cœur !

Les jumelles de Claire Douglas

Les Jumelles par Douglas

Note : 5/5

Pages : 352

Éditions : HarperCollins Noir

Publication en France : 19 octobre 2016

Ma critique :

Grosse surprise pour moi. J’ai adoré ce livre ! Je parle d’une surprise parce que les avis sont plutôt mitigés et je partais donc avec de très mauvais a priori. 

L’histoire en gros, c’est Abi qui a perdu sa soeur dans un terrible accident de voiture il y a quelques années. Elles étaient très proches et Abi tombe dans une dépression profonde. Elle cherche dans la rue des personnes qui ressemblent de près ou de loin à sa soeur et fait en sorte qu’elles deviennent des amies. Et puis, un jour, elle rencontre Béatrice qui semble-t-il manque aussi d’affection. Elles deviennent vite amies, trop vite même.

L’intrigue ne m’intéressait pas de prime abord mais la géméllité est un thème intéressant. Je pense que ce thème est sans fin et l’auteure a su trouver une histoire allambiquée pour nous faire tourner en rond. C’est réussi. Je ne lis pas souvent des thrillers, et je me fais souvent avoir mais là, j’étais très loin de me douter de cette fin. Les chapitres alternant les narrateurs, nous font nous poser des questions sur qui a raison, qui a tort, qui ment. La maison où va emménager Abi est très glacial, les habitants sont tous bizarres et cela rend l’histoire encore plus addictive.

En bref, une très bonne lecture en somme, un très bon moment. Je recommande ce livre !

Je sais pas de Barbara Abel

Note : 5/5

Pages : 304

Éditions : Belfond

Publication en France : 6 octobre 2016

Ma critique :

Je tiens à remercier les éditions Belfond et Netgalley pour cette lecture.

Coup de cœur pour ce livre que j’ai lu dès que je l’ai reçu. Je n’ai pas pu en parler avant la publication du roman. Aujourd’hui, je peux dire combien j’ai aimé ce livre.

Et pourtant, il m’est arrivé deux trois fois dans le livre de me dire que l’intrigue tournait mal. Mais des rebondissements, des surprises (oui, pour moi ce n’est pas la même chose qu’un rebondissement), des personnages atypiques et une intrigue bien ficelée font que pour moi, ce roman est une belle réussite.

La fin me semblait toute tracée et pourtant, Barbara Abel avait encore un chapitre pour surprendre encore le lecteur. Et quelle fin. J’avais le sourire aux lèvres !

En deux mots, pour parler un peu de l’intrigue, une sortie scolaire ne va pas se passer comme prévue. Emma, 5 ans, se perd dans la forêt. Son institutrice, Mylène, part à sa recherche. Finalement, Emma est retrouvée mais Mylène, elle, ne revient pas. Que s’est-il passé dans cette forêt ? Pourquoi Emma était fâchée contre sa maîtresse dans la journée ?

Encore une fois, si vous avez aimé les précédents livres de Barbara Abel, je ne peux que vous inviter à foncer lire ce livre.