Cet été-là de Lee Martin

LE LIVRE

Note : 4/5

Pages : 320

Éditions : Sonatine

Publication en France : 9 février 2017

Ma critique :

Je tiens à remercier dans un premier temps les éditions Sonatine et Netgalley pour cette lecture.

Qu’est-il arrivé à Katie Mackey, 9 ans, dont on a retrouvé son vélo déraillé sur la place du centre ville ? Quelles sont les dernières personnes à l’avoir vu ? Lire la suite

C’est lundi, que lisez-vous ? #52

Bonjour,

2017 ne commence pas comme je l’aurais voulu… Si bien que je délaisse mon blog. Dans les mauvais moments, j’aime bien relire certaines de mes critiques. Abandonner mon blog me semble inenvisageable.

Je publie donc à un rythme un peu décousu mais l’essentiel est bien que je sois encore là pour partager mes bonnes et mes moins bonnes expériences de lecture.

Côté lecture, je n’ai pas arrêté, loin de là. Alors je vous fais un rattrapage. C’est parti.

Pour les inscriptions, c’est par ICI

Qu’ai-je lu ces dernières semaines ?

Le roman des Chirac par Feltin-Palas

Le roman des Chirac de Michel Feltin-Palas

César de Marcel Pagnol

Résultat de recherche d'images pour "spirales de rosnay"

Spirales de Tatiana de Rosnay

Couverture La chambre d'ami

La Chambre d’ami de James Lasdun

https://i2.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/51b5T5NGiRL._SX195_.jpg

Rebecca de Daphné du Maurier

Cet été-là de Lee Martin (critique à venir)

Résultat de recherche d'images pour "sous mon voile"

Sous mon voile de Fatimata Diallo (critique à venir)

Que suis-je en train de lire ?

La fille d'avant par Delaney

La fille d’avant de JP Delaney

L'administrateur provisoire par Seurat

L’administrateur provisoire de Alexandre Seurat

Que lirai-je par la suite ?

Je ne sais pas encore. A suivre…

 

Et vous, qu’avez-vous lu cette semaine ?

Le roman des Chirac de Michel Feltin-Palas

Le roman des Chirac par Feltin-PalasLE LIVRE

Note : 5/5

Pages : 297

Éditions : Michel Lafon

Publication en France : 12 janvier 2017

Ma critique :

Je tiens à remercier Babelio et les éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce livre. Lu dans le cadre de la masse critique de Janvier 2017.

En guise d’introduction, j’aimerais préciser certaines choses qui peuvent altérer mon jugement sur ce livre.

Je fais partie de ce que Michel Feltin-Palas considère comme une « fidèle désintéressée » de Jacques Chirac. Je suis de la génération Mitterrand mais j’ai grandi sous Chirac. Et je me suis prise d’intérêt pour lui à la suite du livre de Bernadette Chirac « Conversations ». J’ai regardé tous les reportages traitant du couple. J’ai lu pas mal de livres à ce sujet et j’ai dans ma bibliothèque les 2 tomes des mémoires de l’ancien président.

Je ne cours pas après tous les romans sur ce sujet, loin de là, mais ce couple, ces deux personnages me fascinent. Pour moi, Jacques Chirac est la dernière personnalité politique qui m’impressionne encore, malgré toutes ses frasques passées.

Venons-en enfin à cet essai : très agréablement surprise pour ma part. Je pensais lire un énième livre sur ce sujet en découvrant de nouvelles anecdotes sur leur couple. Ce n’est pas forcément réussi dans le sens où je connais déjà toute leurs vies. Seulement, là où Michel Feltin-Palas arrive à me convaincre, c’est qu’il se sert justement de l’ensemble des livres et des témoignages qu’il a pu recueillir pour compléter ce que l’on sait déjà. C’est en quelque sorte une synthèse de nombreux livres à ce sujet. Les témoignages de l’entourage du couple nous permettent de décrypter les grandes dates de leurs vies politiques.

La chronologie n’est pas respectée mais l’ensemble de la vie de couple y est retracée, les coups durs comme les grandes réussites politiques et personnelles. Les derniers chapitres nous expliquent la vie actuelle de Chirac, sa maladie, le rôle que joue sa femme actuellement.

Le gros bémol de ce livre est que souvent, l’auteur cherche à nous donner une image très négative de Jacques Chirac, mais aussi de Bernadette Chirac. C’est ce qui m’a plus bloquée dans ma lecture. J’avoue que pas mal d’affaires dont il a fait l’objet me rappellent étrangement certaines autres affaires actuelles. J’avoue également m’être dit à plusieurs reprises que Chirac est moins coupable que d’autres, parce que c’est un homme qui a été proche des gens, qui ne vit pas éloigné de la vraie vie, et qui connaît autre chose que la vie mondaine. Ce n’est que mon avis.

En bref, j’ai apprécié cette lecture qui m’a replongé dans cette histoire de couple légendaire.

L’AUTEUR

Auteur :  Michel Feltin-Palas

Twitter : https://twitter.com/feltin64

César de Marcel Pagnol

LE LIVRE

Note : 5/5

Pages : 189

Éditions : De Fallois

Publication en France : 1936

Ma critique :

Depuis que nous les avons quittés au dernier tome, 20 ans ont passé, Marius est devenu garagiste, Fanny est toujours mariée à Panisse et César, toujours à Marseille, joue à la manille entre deux Picon-citron.

Marcel Pagnol a voulu clôturer cette trilogie par ce dernier tome, pensée pour le cinéma et non plus pour le théâtre. Encore, une fois, nous retrouvons tous les personnages que nous avons suivis depuis le premier tome et c’est avec une certaine tristesse que je les ai quittés à la fin. Je craignais une fin triste mais l’auteur a trouvé le moyen de terminer en beauté.

Cette trilogie est ma foi bien triste, mais drôle à la fois. C’est comme une famille que l’on retrouve à chaque tome. On a envie que tout le monde se rapproche, fasse la paix mais Marcel Pagnol fait durer les choses jusqu’à la dernière page.

En bref, une belle lecture que je recommande.

L’AUTEUR

Auteur : Marcel Pagnol

Date de naissance : 28 février 1895

Ville de naissance : Aubagne

Autres livres : (non exhaustif)

La gloire de mon père

Le château de ma mère

Le temps des amours

Les temps des secrets

Marius

Fanny

A savoir :

  • Pour les plus passionnés, le site des amis de Marcel Pagnol propose une « auto-randonnée » sur les pas de l’auteur. A voir en suivant ce lien :  http://www.marcel-pagnol.com/randonnee-audiorandonnee-dans-les-pas-de-marcel,7.html
  • Son amour pour Marseille est connu de tous : « À Marseille, je suis toujours enfant, à Paris, je suis vieux… » Marcel Pagnol
  • Il finira par acheter le château de la Buzine, le fameux château du tome 2 de sa trilogie. Il en fera sa « cité du cinéma ».

Site Internet : http://www.marcel-pagnol.com/

Page Facebook : https://www.facebook.com/Marcel.Pagnol.groups/

Spirales de Tatiana de Rosnay

Résultat de recherche d'images pour "spirales de rosnay"LE LIVRE

Note : 4/5

Pages : 201

Éditions : Plon

Publication en France : 2013

Ma critique :

Hélène, une femme bourgeoise, a une vie bien rangée, une vie un peu à la marge et se met dans une situation hors du commun. Elle va voir une amie malade et rencontre un homme qui lui fait des avances. Elle est choquée et repart chez elle. Puis elle décide de revenir voir cette amie et fait en sorte de retomber sur cet homme. Ils finissent par coucher ensemble, … mais l’homme a une crise cardiaque pendant l’acte et perd la vie.

S’en suit alors une spirale pour notre héroïne. Elle va mentir à son entourage, en l’occurrence à son mari. Non pas par rapport à son infidélité, puisque son mari lui-même lui a été infidèle, mais bien par rapport du qu’en-dira-t-on. Elle, une bourgeoise bien rangée, à qui tout réussit, qui a eu des enfants, comment a-t-elle pu coucher avec un homme à qui elle n’a jamais parlé et qui est mort dans ses bras.

Comme elle ne s’est jamais plainte, personne ne va s’inquiéter pour elle malgré sa tristesse, ses angoisses, …

C’est le deuxième livre que je lis de cette auteure (en plus de Moka) et j’ai vu deux films adaptés de ses romans (Boomerang et Elle s’appelait Sarah). A chaque fois, Tatiana de Rosnay parle de femmes qui se posent 30 questions par minutes et c’est bien ce qui est le plus frustrant dans ses livres. Les situations de départ sont très intéressantes, on a envie de connaître la fin. On vit l’angoisse du personnage principal, on vit en même temps ce que vit. Et c’est ce qui nous emporte facilement et nous fait tourner les pages les unes après les autres. C’est ce que j’apprécié dans les romans de Tatiana de Rosnay.

Le gros hic de ce livre est la fin. En fait, la fin est tellement ouverte que l’auteure nous laisse seuls face à nos interrogations et il nous reste à imaginer ce qui a pu se passer pour Hélène. Beaucoup de lecteurs ont été surpris par cette fin. L’auteure a d’ailleurs donné une explication ICI.

En bref, une bonne lecture même si la frustration a été grande face à cette fin.

L’AUTEURE

Auteur : Tatiana de Rosnay

Date de naissance : 28/09/1961

Ville de naissance : Neuilly-sur-Seine

Autres livres : (non exhaustif) Moka, Elle s’appelait Sarah, Le voisin, …

Site Internet : http://www.tatianaderosnay.com/index.php/bio

Page Facebook : https://www.facebook.com/tatianaderosnay/?fref=ts

La chambre d’ami de James Lasdun

Couverture La chambre d'amiLE LIVRE

Note : 2/5

Pages : 288

Éditions : Sonatine

Publication en France : 9 mars 2017

Ma critique :

Je remercie Netgalley et les éditions Sonatine pour cette lecture.

C’est loin d’être un coup de cœur et pourtant, les huis-clos, c’est un univers que j’apprécie. Ici, deux cousins, Charlie, le riche financier à qui tout semble réussir, et Matthew, qui semble un peu plus perdu, se retrouvent ensemble pour des vacances d’été. Matthew semble plus heureux de passer quelque temps avec lui mais bientôt s’installe comme un malaise entre eux. L’auteur semble vouloir nous instiller ce malaise lentement, trop lentement à mon goût, si bien que je me suis vite perdue sur le sens de l’histoire. Et soudain, au bout d’une cinquantaine de pages, enfin, l’intrigue devient intéressante. On comprend un peu mieux leur relation entre eux et Chloé, la femme de Charlie, va jouer un grand rôle dans cette répartition des rôles entre les cousins.

Finalement, ce qui est regrettable dans cette histoire, c’est que l’auteur n’ait pas cherché à nous rendre Matthew proche de nous, lecteur. On ne comprend pas bien ses réactions ni son comportement vis-à-vis du couple. La situation de départ qui était pourtant simple devient plus complexe et aurait pu rendre l’histoire plus vibrante mais encore une fois, l’auteur cherche absolument à nous tenir à l’écart. Nous n’avons que la vision de Matthew. Chloé dévoilera ses sentiments face à la situation sur la scène la plus importante du livre et on comprend un peu mieux le double visage de Matthew. Mais le personnage le plus mystérieux restera Charlie dont on ne sait finalement pas grand-chose.

En bref, c’est une déception. Je n’ai pas réussi à m’approprier l’histoire. La fin qui devait a priori surprendre le lecteur ne m’a pas fait vibrer. Dommage.

L’AUTEUR

Auteur : James Lasdun

Date de naissance : 1958

Ville de naissance : Londres

Autres livres : (non exhaustif) L’homme licorne, ça commence à faire mal et Sept mensonges

Site Internet : http://www.jameslasdun.com/

Rebecca de Daphné du Maurier

https://i2.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/51b5T5NGiRL._SX195_.jpgLE LIVRE

Note : 5/5

Pages : 633

Éditions : Le Livre de Poche

Publication en France : 1938

Ma critique :

Quoi de mieux que de commencer l’année avec un classique efficace et passionnant ? J’ai enfin réussi à trouver un moment pour lire un roman de Daphné du Maurier et je n’ai aucun regret.

Rebecca est l’ancienne femme de Maxim. Elle est décédée lors d’un accident de bateau et depuis, le manoir Manderley est comme hantée par son souvenir. Les domestiques l’appellent Mme de Winter malgré le fait que Maxim se soit pourtant remarié depuis.

L’auteur ne nous donne pas vraiment beaucoup d’élément en faveur de la nouvelle femme de Maxim : on ne connaît même pas son prénom. Toute la première partie du roman, elle est effacée et n’arrive pas à s’imposer face à son propre mari, ni auprès des domestiques. On a d’ailleurs du mal à croire au couple des Winter au départ.

La force de ce roman est le mystère conservé de bout en bout et le fait que l’on est un peu comme la nouvelle femme de Winter : on est dans le doute constamment. Il faut dire qu’elle ne cherche pas à savoir ce qui s’est passé dans cette maison du temps de Rebecca et qu’elle ne veut pas le savoir de peur d’être comparée à elle.

En bref, une très belle découverte que ce roman. Je compte bien continuer à découvrir des romans de cette auteure.

L’AUTEUR

Auteur : Daphné du Maurier

Date de naissance : 13 mai 1907

Ville de naissance : Londres

Autres livres : (non exhaustif) Ma cousine Rachel, L’auberge de la Jamaïque, Le bouc émissaire

A savoir :

Les romans L’auberge de la Jamaïque et Rebecca ont été portés à l’écran par Alfred Hitchcock.

[A paraître] Février 2017

J’ai repéré des livres qui pourraient m’intéresser.

La Vie enfuie de Martha K.

La vie enfuie de Martha K. d’Angélique Barbérat aux éditions Michel Lafon

2 février 2017

Après des semaines, elle apprend qu’elle se prénomme Martha, qu’elle est française, mariée et mère d’un petit garçon. Personne ne peut expliquer pourquoi elle se cachait dans la remorque de ce camion, à la frontière entre l’Allemagne et la Pologne. Elle moins que les autres, car son amnésie est totale. Et quand elle revient dans leur maison sur les bords du lac d’Annecy, elle découvre sa vie passée.

Mais elle ne se reconnaît pas dans la femme qu’on lui décrit. Une part d’elle-même a disparu, Martha en est certaine. Alors elle va enquêter. Que faisait-elle sur cette route lointaine, un matin de janvier ? Est-ce qu’elle fuyait ? Pourquoi n’avait-elle sur elle qu’un tube de rouge à lèvres ? Pourquoi, surtout, le sentiment que quelque chose – ou quelqu’un – lui manque atrocement est-il aussi ancré en elle ?

Sur tes traces

Sur tes traces de Karen Rose aux éditions HarperCollins Noir

1er février 2017

La psychologue Faith Frye exerce un métier à haut risque: la prise en charge des déviants sexuels. Parmi eux, se cache certainement l’homme qui la traque avec acharnement depuis qu’elle l’a envoyé en prison, et qui tue au gré de ses besoins pour se rapprocher d’elle. Elle se réfugie dans la maison familiale dont elle vient d’hériter. Inhabitée depuis vingt ans, isolée, cette maison représente pour Faith la chance et l’espoir d’échapper à l’horreur d’une vie hantée et de sauver sa peau. Mais à peine arrivée, Faith est plongée dans un nouveau drame : une jeune fille, nue, s’écroule devant sa voiture. Elle semble avoir surgi du sous-sol de la demeure…

De la joie d’être bordélique de Jennifer McCartney aux éditions Fayard

20 février 2017

 La magie du rangement a fait son temps. Faisons la peau à cette absurdité, et commençons à acheter plein de trucs, pour les semer partout où nous en avons envie !
Savez-vous que la science a prouvé que les personnes désordonnées sont plus créatives (et aussi plus intelligentes et plus séduisantes) ?

Et vous, quels livres vous tentent ?

C’est lundi, que lisez-vous ? #51

Bonjour,

Qui dit nouveau lundi, dit nouveau rendez vous « c’est lundi… ». Je rattrape mon retard des deux dernières semaines où j’ai été absente de la blogosphère.

Pour vous aussi vous inscrire à ce rendez-vous, c’est par ICI.

Qu’ai-je lu ces 2 dernières semaines ?

Ne pleure pas par Kubica

Ne pleure pas de Mary Kubica

Afficher l'image d'origine

E=MC², mon amour de Patrick Cauvin

Que suis-je en train de lire ?

La chambre d’ami de James Lasdun

Que lirai-je par la suite ?

Cet été là de Lee Martin

Et vous, que lisez-vous ?