Le crime du comte Neville d’Amélie Nothomb

Afficher l'image d'origineNote :  5/5

Pages : 135

Édition : Albin Michel

Publication en France : 2015

Ma critique :

Amélie Nothomb est une de mes auteures favorites. Je suis sûre de passer un bon moment avec l’un de ses livres. C’est encore le cas avec le crime du comte Neville.

Comme d’habitude, on se retrouve dans une situation oppressante, avec des personnages à qui il arrive quelque chose de rocambolesque : le comte Neville se voit prédire qu’il va tuer un de ses invités lors de sa prochaine réception au château le Pluvier. D’abord surpris, il se demande qui va-t-il devoir tuer ? Pourquoi ? Et si cette prédiction était fausse ?

Le parti pris de cette histoire est donc d’avoir un roman policier à l’envers : on connaît l’assassin sans connaître la victime.

J’ai beaucoup aimé parce que comme d’habitude, la situation, les personnages et l’intrigue sont très vite présentés et on se prend au jeu rapidement. Si bien que les pages défilent à vive allure avec toujours une bonne surprise à la fin.

En bref, une très bonne lecture que je recommande chaudement. Que dire de plus ?