Nos adorables belles-filles de Aurélie Valognes

Nos adorables belles-filles par ValognesNote : 1/5

Pages : 267

Éditions : Michel Lafon

Publication en France : 4 mai 2016

Ma critique :

Autant, j’avais apprécié « Mémé dans les orties » du même auteur, autant là, j’ai eu beaucoup de mal à aller jusqu’au bout.

Les livres dits populaires ne sont pas forcément ceux que j’apprécie le plus. Ce livre en est un exemple. Il faut dire qu’il ne se passe rien dans ce livre, que l’humour est absent, que les caricatures foisonnent, et que l’intrigue est complètement absente voire nulle.

J’apprécie de lire de temps en temps de la lecture « légère » mais il faut qu’il y ait un intérêt quelconque. Ici, un patriarche ronchon fait passer de mauvaises fêtes de famille à ses belles-filles. Voilà l’enjeu du livre. Va-t-il devenir plus gentil ? Plus agréable ? Va-t-il arrêter ses blagues vaseuses ? Très vite, cette question m’est devenue complètement indifférente. Le livre se lit facilement et j’en suis donc venue à bout. Mais quel effort cela m’a demandé. Je n’ai lu les dialogues qu’en diagonal à la fin.

En bref, je suis très déçue. Je ne comprends pas ce livre, son intérêt et les critiques élogieuses qui en ont découlé. Comme quoi, tous les goûts sont dans la nature.

Mémé dans les orties de Aurélie Valognes

1507-1

Note : 4/5

Pages : 280

Éditions : Belfond

Publication en France : 2015

Ma critique :

Un conte moderne, un bonbon acidulé, un bon moment de lecture : voilà en quelques mots ce que je peux dire de ce roman.

Le feel-good a la côte en ce moment et j’aime bien entre deux gros pavés lire ce genre de roman. Mémé dans les orties parle de Ferdinand, un grand-père bougon qui n’aime pas les gens et qui finit par être attendri par une petite fille et par sa voisine à qui il n’avait jamais parlé auparavant.

En bref, une fin qui fait sourire malgré un démarrage un peu lent. Une bonne lecture qui fait du bien !