La grande histoire du monde de François Reynaert

Note : 4/5

Pages : 544

Éditions : Fayard

Genre : Essai

Publication en France : 3 octobre 2016

Ma critique :

Je tiens à remercier les éditions Fayard et Netgalley pour cette lecture.

Mes cours d’histoire remontent à quelques années. Je les connaissais sur le bout des doigts : je connaissais chaque phrase de mes leçons, je retenais par cœur les grandes dates de l’histoire. J’ai eu des bonnes notes mais je n’ai pas retenu grand chose au final.

Pour remédier à cela, entre autre, François Reynaert nous propose, à nous lecteur, un condensé de l’histoire du monde en 544 pages. Les américains appelle cette manière de nous raconter l’Histoire, la global history ou l’histoire globale. De quoi s’agit-il ? Il consiste à regarder l’histoire du monde en cessant de se contenter du seul point de vue occidental.

Prenons un exemple : Vasco de Gama est pour nous européen, une figure emblématique : un navigateur courageux qui a contourné l’Afrique pour nous faire découvrir les épices indiennes. Seulement, voilà, du côté indien, ce n’est plus la même histoire.

L’auteur a choisi de chapitrer les grandes périodes : par exemple, les fondements des trois grandes civilisations, le monde au temps des invasions mongoles, le XVIIéme siècle, … Au total, l’auteur a placé 27 cartes et 3 index pour que nous puissions navigué à travers l’histoire du monde.

Malheureusement, je n’ai eu accès qu’à la partie de l’invasion des mongoles. J’avoue avoir été un peu frustrée par ce chapitre qui ne me parle pas à première vue et qui m’a semblé un peu complexe. Mais l’idée de regrouper dans un mêle ouvrage plusieurs périodes est une bonne idée. Pour les plus curieux, une bibliographie est proposée pour aller plus loin.

Avis aux amateurs d’histoire !