Mémoires de Béate et Serge Klarsfeld

Mémoires par Klarsfeld

Note :  3/5

Pages : 675

Édition : Fayard / Flammarion

Publication : 2015 Lire la suite

Publicités

La Dame aux camélias – Dumas fils

Note : 5/5

Editions : Flammarion

Nombre de pages : 250 pages environ

4ème de couverture :

Armand Duval, jeune homme de bonne famille s’éprend d’une courtisane à la mode, Marguerite Gautier. Mais le père d’Armand, soucieux des bienséances, persuade Marguerite de renoncer à cet amour déshonorant pour la famille. La jeune femme se sacrifie et retourne à sa vie de demi-mondaine. Bientôt la ptisie, mal incurable, la ronge…

Mon avis :

On connaît la fin de l’histoire dès le début mais on garde tout de même l’espoir qu’à la fin tout va s’arranger. C’est le genre d’histoire d’amour impossible que j’adore même si le sujet a souvent été exploité par la suite : Un jeune homme de bonne famille s’éprend d’une courtisane et arrive à la conquérir après de multiples péripéties pour la séduire. Tout va bien dans le meilleur des mondes jusqu’à ce que son père intervienne et arrive à les séparer bien malgré eux…

Le style d’écriture est très agréable. Comme d’habitude, il faut s’accrocher un peu au début et ensuite tout roule.

Dans cette édition, il y avait aussi la version théâtre et la version de l’opéra traduite. La Dame aux camélias a en effet été joué à l’opéra sous le nom célèbre de La Traviata.

Je me suis « contentée » de lire la version roman et je n’ai pas été jusqu’au bout de la version théâtre. La lecture est pour moi plus difficile et j’ai peur d’être déçue. Marguerite, la courtisane, me semble bien arrogante dans cette version…

En conclusion, c’était une lecture très agréable qui m’a transporté par le style et par l’histoire très intéressante.

Ce livre m’a donné envie de lire :

Manon Lescault (souvent évoqué dans le livre)