Promenez-vous dans les bois de Ruth Ware

Note : 5/5

Pages : 377

Éditions : Fleuve Noir

Publication en France : 11 février 2016

Ma critique :

Est-ce que revoir ses anciennes amies de jeunesse est une bonne idée après 10 ans sans se parler ? C’est la question que se pose en permanence Nora, qui un beau jour, reçoit un email d’invitation à un enterrement de vie de jeune fille de son ancienne meilleure amie, Clare. Elle finit par accepter et va vite regretter cette décision.

Le groupe d’amies se retrouve dans une maison en verre au sein d’une forêt. Et l’ambiance va vite devenir lourde : des allusions au passé, des reproches, des mauvaises blagues vont faire de ce week-end un cauchemar pour Nora.

Des allers-retours vers ce week-end et vers le présent nous fontt nous poser des questions sur la fin de ce week end : Nora se retrouve à l’hôpital complètement défigurée et couverte de griffures sans savoir pourquoi elle est là et ce qu’il s’est passé dans cette maison.

J’aime beaucoup les histoires où des personnages retrouvent leurs anciens amis. Souvent, ça ne se passe pas comme prévu. Je pense particulièrement au film Peter’s friend qui m’a beaucoup touchée. Ici, dans ce roman, les personnages ont évolué d’une certaine manière mais leur personnalité profonde est restée la même. Chaque personne se retrouve sur le même positionnement que dans les années lycée et c’est ce qui est intéressant. Avoir grandi séparément ne les empêche pas de se remettre à la même place même si Nora, par exemple pensait avoir mûrie.

J’ai beaucoup aimé ce roman. Il est très prenant dès les premières pages et le suspense perdure jusqu’au bout. La fin ne m’a pas vraiment surprise mais le cheminement pour en arriver à cette conclusion m’a convaincue grâce à une intrigue plus que convaincante.

En bref, une très bonne lecture, passionnante, pleine de suspense pour laquelle l’éditeur n’a pas lésiné sur la couverture : on remarque le livre de très loin. C’est un coup de cœur !

Publicités

Et soudain tout change de Gilles Legardinier

CVT_Et-soudain-tout-change_3113

Note : 5/5

Pages : 374

Édition : Fleuve noir

4ème de couverture :

Pour sa dernière année de lycée, Camille a enfin la chance d’avoir ses meilleurs amis dans sa classe. Avec sa complice de toujours, Léa, avec Axel, Léo, Marie et leur joyeuse bande, la jeune fille découvre ce qui fait la vie.
A quelques mois du bac, tous se demandent encore quel chemin ils vont prendre. Ils ignorent qu’avant l’été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie… Du meilleur au pire, avec l’énergie délirante et l’intensité de leur âge, entre espoirs démesurés, convictions et doutes, ils vont expérimenter, partager et se battre. Il faut souvent traverser le pire pour vivre le meilleur…

Ma critique :

Gros coup de cœur de cette année… Je découvre Gilles Legardinier avec ce livre. A vrai dire, j’en avais entendu parler dans les journaux comme étant l’écrivain français qui vendait le plus de livre. J’avais peur de passer encore à côté de quelque chose. J’ai emprunté ce livre à la bibliothèque, moyennement convaincue au vu de l’intrigue … Des histoires de lycéennes, j’ai un peu passé l’âge…. Et finalement, j’ai a-do-ré ! 

C’est drôle et émouvant ! Je lis le plus souvent dans les transports en commun. Là, vraiment, je n’ai pas pu… J’avais l’air un peu bête à pouffer de rire, à me retenir pour ne pas me laisser aller… 

L’intrigue ne commence réellement qu’à partir des pages 100 et quelques, mais ce n’est pas gênant en soi, car on ne s’ennuie pas. Limite, j’avais envie que le livre ne soit que des « aventures » de lycéennes toute basique, avec l’écriture drôlissime de l’auteur. Et puis, l’intrigue arrive, j’ai eu peur que cela gâche tout, mais j’ai rit tout au long du livre mais j’ai également eu la larme à l’œil… 

Encore une chose, le narrateur est une adoscente en âge de se poser des questions de fille … Chapeau bas à l’auteur, homme donc, qui a pu retranscrire à merveille les doutes de cet âge… Il aurait pas une fille ???