La femme infidèle de Philippe Vilain

Afficher l'image d'origine

LE LIVRE

Note : 3/5

Pages : 139

Éditions : J’ai lu

Première publication en France : 2013

Ma critique :

Pierre Grimaldi surprend sur le téléphone portable de sa femme un sms coquin à destination d’un autre homme : Pierre Grimaldi est un homme trompé. Que faire ? Avouer à sa femme qu’il sait ? Ou ne rien dire et attendre ? Il se pose des questions sur sa situation et remet en cause son couple. On sent de l’amour et de l’attachement pour sa femme mais petit à petit il s’éloigne involontairement d’elle en la regardant différemment. Il la redécouvre.

Sa femme sent bien que quelque chose ne va pas alors ils se mettent à parler de choses banales qui prennent rapidement une tournure métaphorique, chacun campant dans ses positions.

Philippe Vilain nous plonge dans l’angoisse et les questionnements d’un homme trompé sur plus de 130 pages. C’est prenant car on a envie de savoir comment cela va se terminer et les questions philosophiques qui sont posées m’ont fait réfléchir. Je me suis mise plusieurs fois à me poser la question de savoir si l’auteur avait vraiment vécu cette situation tellement le rendu est réaliste. Seulement, cela ne m’a pas permis de m’évader. Malgré le peu de pages, très vite, je me suis ennuyée. Je reconnais toutefois un talent d’écriture très agréable à lire.

L’AUTEUR

Auteur : Philippe Vilain

Date de naissance : 1969

Autres livres : (non exhaustif) La littérature sans idéal, Pas son genre, Confession d’un timide,…

A savoir :

  • Philippe Vilain est docteur en lettres modernes de l’Université de la Sorbonne-Nouvelle (Paris III).
  • La conscience amoureuse est au cœur de son œuvre littéraire.
  • Son septième roman, Pas son genre, est l’objet d’une adaptation cinématographique par le réalisateur Lucas Belvaux.
  • Il écrit également des essais sur la littérature contemporaine.

Page Twitter : https://twitter.com/philippevilain1

Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg

Beignets de tomates vertes par FlaggNote : 5/5

Pages : 474

Éditions : J’ai lu

Ma critique :

Nouveau coup de cœur ! Décidément, je les enchaîne en ce moment ! Il faut dire que pour celui-là, je ne prenais pas de grands risques vu comment il est apprécié de pas mal de lecteurs.

Un classique, un incontournable donc où on découvre l’histoire des Threatgoode et de Whistle Stop sur plusieurs générations. J’avoue avoir eu du mal à suivre avec tous ces personnages au départ et puis finalement, on se laisse entraîner à découvrir ce que chacun est devenu. On passe des années 60 aux années 80, puis on revient aux années 20 puis on parle des années 30. Fannie Flagg maîtrise bien les allers-retours dans le temps et nous rend attachant chaque personnage.

Je n’ai plus qu’à voir le film maintenant !

La petite garce dans la prairie – Alison Arngrim

Les coulisses de la Petite Maison dans la Prairie vue par l’actrice qui a joué Nelly.

Elle raconte comment encore aujourd’hui, elle est critiquée d’avoir été si méchante envers la pauvre Laura. Elle explique sa vie privée d’avant, de pendant et d’après la série, elle a d’ailleurs vécu un véritable cauchemar à cause de son frère (le vrai).

Elle parle de pas mal de personnages de la série, de sa perruque qu’elle ne supportait pas, de certains épisodes qui lui ont marqué, de quelques anecdotes et révélations croustillantes …

Un livre agréable à lire et simple. Dommage que les livres des comédiennes qui ont joué Laura et Marie ne soient pas traduits en français.

Bref, après ce livre, on ne regarde plus la série de la même manière.