Si souvent éloignée de vous de Marlène Schiappa

Si souvent éloignée de vous par Schiappa
Éditions : Stock

Date de publication : 9 mai 2018

Nombre de pages : 340

Acheter *

Résumé :

Telle une Madame de Sévigné moderne, Marlène Schiappa écrit à ses filles dès qu’elle part en déplacement.
On découvre une femme combative sur tous les fronts : une mère dévouée à ses enfants et passionnée par ses engagements.
Aux confins de l’intime et du politique, ce récit à la fois exceptionnel et universel nous dévoile le cœur d’une mère au service du gouvernement à l’heure où la parole des femmes se libère dans le monde entier.

Lire la suite

Publicités

Chers hypocondriaques de Michel Cymès

Éditions : Stock

Nombre de pages : 224

Date de publication : 2 mai 2018

Acheter *

Résumé :

« Avec le développement de l’information santé sur internet et dans tous les médias, l’hypocondrie se porte bien !
Inconvénient : elle déverse des tombereaux d’anxiété sur toutes celles et tous ceux qui veulent vivre mieux et le plus longtemps possible. On est tenté de penser au pire au moindre pépin. Dans l’immense majorité des cas, on se trompe. Et mon expérience de médecin me le prouve : il suffit de se pencher avec un peu de sérieux sur les symptômes que présente le patient pour, très souvent, constater qu’il a surinterprété les choses.
Ce livre, je l’ai écrit pour vous rassurer, vous convaincre que ce dont vous souffrez n’est peut-être pas si grave, vous dire que oui, vous allez mourir, mais pas forcément tout de suite !
Je ne prétends pas rivaliser avec Molière et son inoubliable Malade imaginaire mais, vous verrez, le décalage qui existe entre vos craintes et la réalité est parfois assez cocasse… » Lire la suite

Un mariage anglais de Claire Fuller

Note : 4/5

Nombre de pages : 448

Date de publication en France : 2 mai 2018

Éditions : Stock

Acheter *

Résumé :

Ingrid a 20 ans et des projets plein la tête quand elle rencontre Gil Coleman, professeur de littérature à l’université. Faisant fi de son âge et de sa réputation de don Juan, elle l’épouse et s’installe dans sa maison en bord de mer.
Quinze ans et deux enfants plus tard, Ingrid doit faire face aux absences répétées de Gil, devenu écrivain à succès. Un soir, elle décide d’écrire ce qu’elle n’arrive plus à lui dire, puis cache sa lettre dans un livre.
Ainsi commence une correspondance à sens unique où elle dévoile la vérité sur leur mariage, jusqu’à cette dernière lettre rédigée quelques heures à peine avant qu’elle ne disparaisse sans laisser de trace.

Lire la suite

Égaré, conseiller principal d’éducation, année zéro de Thierry Gaudin

Égaré ! Conseiller principal d'éducation, année zéro

Note : 5/5

Nombre de pages : 280

Éditions : Stock

Date de publication : 21/03/2018

Si vous souhaitez acquérir ce livre, c’est par ICI.

Résumé :

Conseiller principal d’éducation durant dix ans, Thierry Gaudin a été affecté au début de sa carrière dans un collège sensible de Seine-Saint-Denis. Comme beaucoup de néo-titulaires, il n’était pas préparé à la réalité du terrain.

Égaré ! nous raconte sa toute première année : sa découverte d’un contexte social tendu, ses doutes, ses erreurs de débutant, ses petites victoires, ses grosses déconvenues, et surtout son éveil progressif à la difficulté d’être enseignant, parent ou élève. D’un ton juste, souvent drôle, parfois émouvant, l’auteur décrit la vie quotidienne d’un collège particulier mais emblématique des établissements de banlieue ou d’ailleurs.

Mon avis :

Je tiens à remercier dans un premier temps les éditions Stock et Netgalley pour cette lecture.

L’auteur s’attache à nous montrer l’envers du décor du collège Lenain-de-Tillemont de Montreuil en tant que conseiller principal d’éducation. Après la réussite du concours et la fin de sa formation, il a obtenu sa première affectation dans un collège du 9-3 et  ce n’est pas pour le rassurer. Lire la suite

Albert le magnifique de Brigitte Benkemoun

Albert le magnifique par BenkemounNote : 2/5

Pages : 306

Éditions : Stock

Publication en France : 7 septembre 2016

Ma critique :

Je tiens à remercier les éditions Stock et Netgalley pour cette lecture.

Brigitte Benkemoun est journaliste. Elle a l’âge qu’Albert avait quand il est mort à Auschwitz. Dans ce livre, elle nous livre l’histoire d’Albert,son arrière grand-oncle, à travers ses recherches auprès de sa famille et de pas mal de contacts. Elle va découvrir des photos, des documents écrits d’Albert, des documents retraçant son parcours à l’armée, son parcours de vie, …

J’ai lu pas mal de livres sur le sujet de l’anti-sémitisme et plus particulièrement sur la seconde guerre mondiale. Je connaissais moins l’anti-sémitisme en Algérie à la fin du 19ème siècle. Albert aura vécu cette période sans se douter qu’il vivra encore pire une fois adulte.

L’histoire aurait pu être intéressante si elle m’avait apporté quelque chose. Seulement, j’ai eu souvent l’impression de rentrer dans l’intimité d’une personne contre son gré. Je n’ai même pas réussi à m’attacher à ce personnage qui me reste éloigné malgré les 300 pages de biographie. Ce qui me gêne aussi, c’est que finalement, hormis les documents que la journaliste a retrouvé, on ne connaît pas grand-chose d’Albert. On ne connaît pas sa personnalité : l’auteure ne fait qu’imaginer la vie et le ressenti d’Albert tout au long de sa vie.

Je suis passée à côté de ce livre. J’ai eu souvent la sensation que l’auteure a voulu raconter la vie d’un personnage, certes atypique, mais qui a vécu une histoire assez commune pour pas mal de personnes au final. Beaucoup d’Algériens ont combattu pour la France et ont été traité comme Albert. Le but de l’auteure était peut-être d’expliquer au grand public le besoin vital pour les juifs d’Oran de vouloir s’intégrer dans cette Algérie française ; ils ont effectivement combattu pour la France et je reconnais que cet aspect-là est moins souligné par la plupart des médias. J’ai beaucoup aimé ce passage parce que j’apprenais une partie de notre histoire commune. Seulement, j’ai vite été perdue par les détails de l’arrivée à Nice et à Paris d’Albert.

Dommage.

Célibataire longue durée de Véronique Poulain

Célibataire longue durée par PoulainNote :  4/5

Pages : 216

Édition : Stock

Publication en France : 2016

Ma critique :

Je tiens dans un premier temps à remercier les éditions stock et Netgalley pour ce partenariat.

Ma référence en matière de chick-lit est Agnès Abecassis. C’est à travers elle que j’ai découvert ce type de roman qui m’a plu dès le départ. Je n’en abuse pas non plus parce que le thème est souvent le même et je n’aime pas trop lire toujours la même chose.

Il faut dire que cette auteure, Véronique Poulain, est connue pour son premier roman qui  a librement inspiré le film « la famille bélier ». A priori, on ne l’attendait pas dans ce registre. En tout cas pas moi. Pour tout dire, j’ai été attirée par ce roman car il a été vivement critiquée par l’émission ça balance à Paris sur Paris Première. Je trouvais que les critiques étaient violentes, caricaturales, etc… Bizarrement, ça m’a donné envie de m’y plonger. Et ce fut une jolie surprise plein d’humour, de good-feeling, … Un roman chick-lit quoi.

Femme d’une cinquantaine d’année qui est célibataire depuis quelques années maintenant, Vanessa Poulemploi n’a pas de relations sérieuses. Elle vient de se faire licencier il y a quelques temps et elle tente de reprendre tout depuis le début, de se remettre en question, de remettre les compteurs à zéro.

On a l’impression qu’elle n’a pas vraiment 50 ans, qu’on a affaire à une adolescente.  C’est un peu le sentiment que j’ai eu parfois en parcourant les chapitres. On est un peu dans le registre de Bridget Jones,et ça fait du bien. Je ne pense pas qu’il y ait vraiment un âge pour se lâcher, pour tout prendre un peu tout sur le ton de l’humour et heureusement d’ailleurs. Qui ne fait pas la folle de temps en temps ? Qui n’a pas rêvé d’écrire son journal intime et d’écrire un peu tout ce qui nous passait par la tête ?

L’histoire qu’elle vit à distance avec Vladimir donne un peu de suspense au final. Vont-ils finir un jour par se rencontrer ? Là, pour le coup, j’avais un peu le sentiment d’être dans le film « vous avez un message » avec Meg Ryan. Va-t-elle finir par rencontrer l’Homme avec un grand H ?

En bref, ce fut une bonne lecture divertissante. Ce livre aura eu l’avantage de me prouver une fois de plus que je ne dois pas me formaliser des avis plus ou moins arrêtés de certains critiques : ce n’est certes pas de la grande littérature mais qu’est-ce que ça détend !