Égaré, conseiller principal d’éducation, année zéro de Thierry Gaudin

Égaré ! Conseiller principal d'éducation, année zéro

Note : 5/5

Nombre de pages : 280

Éditions : Stock

Date de publication : 21/03/2018

Si vous souhaitez acquérir ce livre, c’est par ICI.

Résumé :

Conseiller principal d’éducation durant dix ans, Thierry Gaudin a été affecté au début de sa carrière dans un collège sensible de Seine-Saint-Denis. Comme beaucoup de néo-titulaires, il n’était pas préparé à la réalité du terrain.

Égaré ! nous raconte sa toute première année : sa découverte d’un contexte social tendu, ses doutes, ses erreurs de débutant, ses petites victoires, ses grosses déconvenues, et surtout son éveil progressif à la difficulté d’être enseignant, parent ou élève. D’un ton juste, souvent drôle, parfois émouvant, l’auteur décrit la vie quotidienne d’un collège particulier mais emblématique des établissements de banlieue ou d’ailleurs.

Mon avis :

Je tiens à remercier dans un premier temps les éditions Stock et Netgalley pour cette lecture.

L’auteur s’attache à nous montrer l’envers du décor du collège Lenain-de-Tillemont de Montreuil en tant que conseiller principal d’éducation. Après la réussite du concours et la fin de sa formation, il a obtenu sa première affectation dans un collège du 9-3 et  ce n’est pas pour le rassurer.

C’est une personne peu sûre de lui, comme il le mentionne à plusieurs reprises dans son livre mais j’ai trouvé pour ma part, qu’il a extrêmement bien géré les situations à laquelle il a été confronté. L’auteur, pour dédramatiser certaines situations de conflits, use de l’humour avec finesse et rend la lecture de son livre addictive.

Thierry Gaudin fait l’exploit de donner envie d’aller dans ce collège, de travailler avec lui et le soutenir quand il est seul contre tous. Certains collégiens reviennent souvent dans le livre. On a envie d’essayer de comprendre pourquoi ils sont si agressifs ou si perdus. Leur histoire familiale est parfois la source du problème comme l’explique l’auteur. Il s’attache vite à ces élèves qui deviennent des figures du collège et par conséquent, le lecteur aussi. Il faut dire que les élèves qui passent dans le bureau du CPE, en tout cas, ceux que nous présentent l’auteur, ne sont pas les plus calmes du collège et c’est peu de le dire. Il est très patient avec ces collégiens, trop parfois, mais on ne peut pas l’en blâmer car il faut s’armer de courage. Il assume parfaitement son rôle de conseiller principal d’éducation.

Loin de la caricature, l’auteur nous explique que les professeurs, les surveillants, et les membres de la direction sont passionnés par leur boulot. Certains sont dans ce collège depuis plusieurs années, quelque fois par obligation, et d’autres par choix. Ils organisent des ateliers pour les élèves et leur donnent une chance alors que d’autres n’auraient pas forcément persévérer, a l’instar du professeur d’histoire-géographie qui, persuadé que les élèves n’en sont pas capables, ne leur donnent même pas la chance de pouvoir réussir. C’est une toute autre vision que j’ai pu avoir des collèges du 9-3.

Une note amusante dans le livre : Thierry Gaudin a reproduit en fin d’ouvrage un lexique de vocabulaire de collégien de nos jours. J’ai beaucoup aimé le premier passage où l’auteur s’amuse à traduire une conversation de 2 collégiens qui se disputent. C’est très amusant.

En bref : Un « vis-ma-vie » très réussi. Un livre drôle, passionnant, touchant, émouvant On a du mal à refermer le livre à la fin car on quitte à regret ce collège.

Gros coup de cœur

En bonus :

Christophe Hondelatte a consacré une de ses émissions de « Hondelatte Raconte » sur Europe 1 au sujet de ce livre. Le récit intégral dessous :

 

Publicités

4 réflexions sur “Égaré, conseiller principal d’éducation, année zéro de Thierry Gaudin

  1. Ping : Bilan du mois d’avril 2018 – Le temps de la lecture

  2. Ping : Throwback Thursday #2 – Le temps de la lecture

  3. Je pense que je vais lire ce livre. Je suis en pleine réflexion pour une reconversion professionnelle et des témoignages de personnes réellement confrontés aux difficultés des métiers sont toujours un plus ! Et aussi je dois dire : ton CR du livre donne envie de découvrir les « aventures » de ce jeune lauréat projeté dans le 9-3. Merci 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s