Histoires à ne pas raconter à un malade de Françoise Lalande

Résumé

« Au propre et au figuré, à l’hôpital, j’ai souvent emprunté la porte de derrière, celle des corbillards et des poubelles. »

À la lumière de la crise sanitaire, le titre de meilleur système de santé décerné par l’OMS à la France en 2000 n’est plus d’actualité. Quels sont donc ses véritables besoins, ses forces et ses faiblesses ?

Médecin biologiste devenue haute fonctionnaire de la santé, Françoise Lalande a enquêté sur la plupart des catastrophes sanitaires de ces trente dernières années. Tour à tour malade, proche de malade et professionnelle de la santé, elle a été aux premières loges de faits divers médicaux et d’accidents graves. De cette position privilégiée d’observatrice, elle témoigne à travers dix histoires recomposées des dysfonctionnements qui entravent la qualité des soins et dresse un bilan plus général du système de santé français.

Mon avis

L’auteure commence son livre en indiquant que le système de santé de la France était reconnu comme le meilleur par l’OMS en 2000. Seulement, voilà, on a pu tous constater que pendant cette période de pandémie, notre système hospitalier s’est révélé moins prêt qu’on le pensait et le nombre de lit de réanimation occupé par les malades du Covid nous a été martelé tous les jours, comme un décompte angoissant. L’auteure a voulu nous démontrer certains dysfonctionnements dans l’organisation de l’hôpital public, aboutissant parfois à des drames. Le titre du livre porte bien son nom, il faut avoir le cœur bien accroché parce que les histoires qu’elle nous rapporte sont basées sur des faits réels et souvent, j’ai été effarée par ce qu’elle nous raconte. Si vous devez vous rendre dans un hôpital public prochainement, ne lisez-pas de livre. Ça risque de vous en dissuader.

Dans chaque histoire, l’auteure se met dans la peau d’une inspectrice des services de santé. Les histoires commencent à chaque fois par le contexte professionnel (les principaux intervenants de l’histoire : médecins, anesthésistes, infirmières ou infirmiers, pharmacien,) et le problème qui est survenu. Un fois dépêchée sur place, l’inspectrice fait alors son enquête pour déceler les problèmes d’organisation et pour éviter que les incidents ne se reproduisent. Souvent, c’est à ne pas y croire et j’ai souvent été effarée par les réactions du personnel. A la fin de chaque histoire, l’auteure nous présente ses conclusions et apporte un éclairage sur les leçons à en tirer.

Personnellement, je fréquente beaucoup les hôpitaux pour des problèmes de santé assez lourds. J’ai été choquée par l’histoire des agressions sexuelles de patient(e )s entre la salle d’opération et le réveil du patient. C’est à en vomir. L’auteure nous précise que ces situations pouvaient se produire avant la généralisation des salles communes de réveil. Je suis scandalisée. Ce n’est pas la seule histoire qui m’a retourné l’estomac. Pas mal d’histoires démontrent une certaine omerta entre les personnes pour se couvrir entre eux. C’est vraiment choquant. Le livre porte véritablement bien son nom. Avis aux amateurs.

Je remercie Netgalley et les éditions Librinova pour cette lecture.

Éditions : Librinova

Nombre de pages : 100

Genre : Littérature générale

Publication : 10 mars 2021

Pour en savoir plus

Page Internet éditeur (et pour lire un extrait) : Histoires à ne pas raconter à un malade – Françoise Lalande (librinova.com)

Page auteure : Françoise Lalande (librinova.com)

3 réflexions sur “Histoires à ne pas raconter à un malade de Françoise Lalande

  1. Merci pour cette critique éclairée, j’ai bien l’impression que cette dame se saisit de l’exceptionnel pour en faire une généralité. Ceci dit il est certain que la France comme la plupart des pays, manque cruellement de lits, de personnel etc, mais ce problème touche à tous les biens et services

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : C’est lundi, que lisez-vous ? #82 – Le temps de la lecture

  3. Ping : Bilan du mois de juin 2021 – Le temps de la lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s