Chers hypocondriaques de Michel Cymès

Éditions : Stock

Nombre de pages : 224

Date de publication : 2 mai 2018

Acheter *

Résumé :

« Avec le développement de l’information santé sur internet et dans tous les médias, l’hypocondrie se porte bien !
Inconvénient : elle déverse des tombereaux d’anxiété sur toutes celles et tous ceux qui veulent vivre mieux et le plus longtemps possible. On est tenté de penser au pire au moindre pépin. Dans l’immense majorité des cas, on se trompe. Et mon expérience de médecin me le prouve : il suffit de se pencher avec un peu de sérieux sur les symptômes que présente le patient pour, très souvent, constater qu’il a surinterprété les choses.
Ce livre, je l’ai écrit pour vous rassurer, vous convaincre que ce dont vous souffrez n’est peut-être pas si grave, vous dire que oui, vous allez mourir, mais pas forcément tout de suite !
Je ne prétends pas rivaliser avec Molière et son inoubliable Malade imaginaire mais, vous verrez, le décalage qui existe entre vos craintes et la réalité est parfois assez cocasse… »

Ma critique :

Je remercie dans un premier temps les éditions Stock et Netgalley pour cette lecture.

A la base, je ne pensais pas être hypocondriaques mais grâce, ou à cause (au choix), du dernier livre de Michel Cymès, je le suis devenue. Mais je vais m’expliquer.

Michel Cymès reprend point par point les plus grandes angoisses des hypocondriaques (et pas que) : le cancer, la sclérose en plaque,… et les décortique pour nous démontrer que ces maladies sont finalement rares et qu’il y a peu de chances que cela nous arrive. Ils nous rappelle les principaux (vrais) symptômes pour nous « rassurer ».

Deuxième partie de son livre, Michel Cymès nous fait une liste de symptômes récurrents sur lesquelles les hypocondriaques soupçonnent des maladies incurables pour les plus optimistes d’entre eux. Mais Michel Cymès balayent d’un revers de main leurs angoisses en leur disant et répétant encore une fois que ces symptômes peuvent s’expliquer par des maladies bénignes. Mais qu’il faut consulter tout de même, que le médecin saura répondre aux angoisses du patient en l’interrogeant sur ces symptômes. Le hic, c’est que Michel Cymès, au lieu de répondre point par point, aux angoisses de l’hypocondriaque, ne fait que se moquer et infantilise le lecteur en répétant sans arrêt combien il n’est pas possible d’avoir telle ou telle maladie, que l’hypocondriaque est avant tout quelqu’un d’angoissé et qu’il a avant tout besoin d’être rassuré. Je retrouve bien l’esprit du médecin qui a les connaissances, et le patient qui ne sait rien et qui a besoin qu’on lui explique les choses. Ce livre ne me donne pas envie du tout d’aller voir un médecin. Michel Cymès a tendance, ou en tout cas c’est l’impression que j’ai, qu’il oppose le médecin au patient.

J’ai trouvé néanmoins pas mal de réponses à mes questions, et même au-delà puisque sur certains sujets, je ne m’en posais pas vraiment. Il y a de quoi avoir peur de contracter ces maladies même si docteur Cymès vous l’assure à travers ce livre, ce que vous avez n’est pas grave. Il ne vous connaît pas, mais vous lecteurs exagérez forcément ce qui vous arrive.

Les passages où Michel Cymès imitent (très mal) les hypocondriaques sont très lourds. On sent bien la moquerie du médecin et l’exagération. Je doute vraiment que quelqu’un qui est très angoissé par ce qui lui arrive, trouve du réconfort dans ces lignes.

En bref : Vous l’aurez compris, je n’ai pas du tout apprécié cette lecture. Je m’attendais vraiment à une lecture rassurante, une liste des symptômes où on me dirait objectivement ce qui peut m’arriver. Je ne trouve que de la moquerie et des passages entiers très angoissants. Je ne le déconseille vraiment pas aux lecteurs cibles de ce livre, à savoir encore une fois aux hypocondriaques, mais plutôt aux personnes qui se posent des questions sur des symptômes. Lisez-le avec beaucoup de recul, sinon vous deviendrai hypocondriaques à votre tour. Moi, je n’y arrive pas.

Ma note :

1/5

Autre livre du même auteur :

Hyppocrate aux enfers

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s