Le portrait de Iain Pears

cvt_Le-Portrait_9625

Note : 4/5

Pages : 189 pages

Édition : 10/18

Ma critique :

Henry MacAlpine, peintre, reçoit William Nasmyth, critique d’art et vieil ami, dans sa maison située sur une île en Bretagne pour lui faire son portrait. Ils ne se sont pas revus depuis 4 ans, depuis que Henry ait quitté subitement Londres.
Ce livre est un monologue de Henry envers William et on a du mal à bien comprendre si William est libre de ses gestes ou pas. C’est très surprenant au premier abord et puis, au fil des pages, on est pris par l’histoire. On comprend petit à petit pourquoi il est parti et pourquoi il vit seul sur cette petite île. L’auteur est spécialiste de l’histoire de l’art et illustre parfaitement l’histoire de quelques célèbres peintres. 
J’ai passé un bon moment avec ce livre. Je le recommande vivement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s