Pour un selfie avec lui de Sam Riversag

Couverture de Pour Un Selfie Avec Lui par SAM RIVERSAG

Note : 2/5

Nombre de pages : 229 pages

Éditions : Auto-édité

Acheter *

Résumé :

Le pitch : Si Mary pouvait prétendre avoir une vie idéale, ceci n’est plus d’actualité à l’instant même où elle découvre son petit ami outrageusement dénudé en compagnie d’une autre donzelle alors qu’elle repasse à l’improviste par leur appartement pour récupérer son PC… Alors au diable les hommes et leurs infidélités ! Vive la femme libre et libérée… Un credo difficile à tenir lorsque le pseudo prince pas très charmant vient à s’excuser…

Ma chronique :

Je tiens avant tout à remercier l’auteure pour cette proposition de lecture et SimplementPro.

Je tiens dans un premier temps à préciser que je ne suis pas adepte de ce que tout le monde considère comme de la lecture légère ou chick-lit. Généralement, j’aime ou je n’aime pas. C’est l’un ou l’autre. Il m’en faut beaucoup pour me convaincre. J’ai besoin d’être emportée par ma lecture et de passer un bon moment.

Avec Pour une selfie avec lui, ça n’a pas vraiment marché pour ma part. Je vais m’en expliquer.

Tout d’abord, un point sur l’histoire de base : Mary surprend son petit-ami, Simon avec une fille. Elle le quitte aussitôt et se lance dans d’autres activités pour l’oublier. Seulement voilà, son ex revient à la charge. Il l’aime, il regrette, il veut revenir avec Mary.

Cette histoire m’a attirée à la base car le fait que Mary tente de s’émanciper seule est quelque chose qui me plaît. C’est mon côté féministe qui parle. Cet aspect-là est intéressant. Le fait de voir son ex vouloir revenir pouvait augurer une belle histoire même si l’acte est à la base selon moi impardonnable.

Le hic, c’est que l’histoire est auto-centrée sur Mary. On ne connaît pas véritablement les autres personnages. Ils ne sont pas réellement approfondis et on est tenu à distance. Seules comptent les impressions de Mary. J’avoue que le retour perpétuel du petit-ami me laisse pantoise. Personnellement, il ne m’attire pas plus que ça. Je le trouve même égoïste et sans personnalité. J’ai gardé à l’esprit qu’en amour, on peut tout pardonner. Mais l’auteure ne nous aide pas à garder cela à l’esprit. Mary se laisse facilement influencer par son entourage, change d’avis tout le temps et ça ne joue pas en sa faveur.

L’écriture de l’auteure est originale. J’ai eu un peu de mal au début car c’est finalement du langage parlé, comme si elle se confiait à nous lecteurs. Au bout de quelques chapitres, je me suis finalement habituée et à entrer dans l’histoire.

Il y a un passage qui m’a un peu scotchée : la scène où Simon s’en prend physiquement à la mère de Mary. J’ai vraiment du mal à concevoir cette situation. Mary se met du côté de son petit-ami au lieu de soutenir sa mère. Elle ment à ses parents pour résoudre un conflit intra-familial. L’auteure m’a véritablement perdue sur ces passages-là.

Maintenant, l’auteure nous prévient dès le départ : il faut prendre ce livre au second degré.

En bref : Je pense que cette histoire peut plaire à d’autres personnes qui aiment la lecture légère sur les femmes qui veulent s’émanciper ou les histoires un peu rocambolesques. Mais ce n’était pas pour moi.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s