Ma cousine Rachel de Daphné du Maurier

Résumé éditeur

L’affection que le jeune Philip nourrit, en dépit de la différence d’âge, pour son cousin Ambroise Ashley le pousse à gagner Florence sitôt que ce dernier, qui a épousé une comtesse italienne, lui écrit pour demander son aide. A peine arrivé, il apprend la mort d’Ambroise et repart sans avoir pu démêler le mystère qui entoure l’existence de la comtesse Rachel. Quand la cousine Rachel rejoint soudain Philip en Angleterre, elle porte à son comble la confusion des sentiment… de haine et de désir qui animent le protégé d’Ambroise. 

Mon avis

J’avais adoré Rebecca de la même auteure. J’ai donc adoré Ma cousine Rachel. On est un peu dans les mêmes codes : c’est une lecture addictive où on a un personnage un peu mystérieux (Rachel). On a du mal à savoir si elle est bonne ou mauvaise.

Philip, le cousin d’Ambroise, déteste cette femme avant même de l’avoir rencontré. Son cousin, malade, se voit conseiller par ses médecins de voyager vers des pays plus chauds. Il décide alors de se rendre en Italie, où il fait la rencontre avec Rachel. Une correspondance régulière s’établit entre les 2 cousins et petit à petit les lettres se font plus rares. Ambroise apprend à son cousin qu’il a rencontré Rachel, qu’il l’a épousé et puis dans des lettres beaucoup moins longues, que Rachel l’opprime. « Rachel, mon tourment » : ces quelques mots vont décider Philip d’aller à son tour en Italie pour rejoindre son cousin et voir ce qu’il en est. Arrivé sur place, on lui apprend qu’Ambroise est mort.

Philip rentre alors en Angleterre. Quelques jours plus tard, son tuteur lui apprend que Rachel va lui rendre visite. Il se prend alors à ne faire en sorte qu’elle ne reste que peu de temps, et il souhaite à tout prix lui montrer son hostilité envers elle.

Arrivée sur place, Rachel va tout de suite démontrer sa jovialité et elle va complètement charmer Philip. Il va essayer de résister mais Rachel l’a complètement envoutée, si bien qu’il va lui demander de rester plus longtemps qu’elle ne l’avait prévue.

La relation entre eux est très ambiguë. On ne sait finalement pas si Rachel est réellement mauvaise ou si elle est victime de Rainaldi, son conseiller. Celui-ci s’occupe des affaires d’argent de Rachel. Philip qui n’a pas l’habitude de vivre avec une femme va être bouleversé par les revirements de Rachel, qui un jour est très joviale et un autre est très en colère. Il ne sait plus sur quel pied danser !

En bref, c’est une belle romance, l’écriture est très agréable à la lecture, on s’y croirait ! C’est véritablement une lecture addictive, où au fil des pages, on essaie de déterminer les réactions de Rachel. Une fois commencée, on ne peut plus lâcher ce livre !

La couverture de mon livre reprend l’affiche du film. Je l’ai vu un peu après avoir terminé le roman. Le film ne reprend pas tous les détails de l’histoire. Je n’ai pas réussi à le regarder en entier et m’en suis vite lassée. En même temps, je connais la fin de l’histoire et je viens de finir le roman. Il m’est difficile d’y revenir tout de suite après.

Éditions : Le Livre de Poche

Nombre de pages : 383

Genre : Classique

Publication : 2017 (avec l’affiche du film en couverture). Première publication en France : 1952

En savoir plus

Autre livre : Rebecca

Le film : My Cousin Rachel – film 2017 – AlloCiné (allocine.fr)

4 réflexions au sujet de “Ma cousine Rachel de Daphné du Maurier”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s