True Crime – Tome 1 : Les prototypes – Collectif

Afficher l'image d'origineNote : 4/5

Pages : 285

Éditions : Ring

Publication en France : mars 2016

Ma critique :

Fan inconditionnelle de l’émission « Faites entrer l’accusé », je me suis offerte le premier tome de True crime au stand de Stéphane Bourgoin à Saint-Maur en Poche.

True crime

Mon autographe en poche, il m’a fallu près de deux mois pour pouvoir enfin m’y mettre. Je m’y suis plongée avec beaucoup d’entrain et j’avoue que j’ai enchaîné les histoires les unes après les autres en me demandant inlassablement : « comment ces faits ont pu non seulement avoir eu lieu mais comment ils ont pu seulement se reproduire ? ».

True crime est une série de livres parlant de faits divers réels. Les auteurs sont entre autre Frédérique Lantieri, Stéphane Bourgoin, Dominique Rizet, …   Le premier tome « Les prototypes » reprennent des histoires peu communes qui malheureusement, faute de leçons tirées du passé, se sont reproduites quelques années après.

Ci-dessous, j’ai listé les spécialistes du fait divers ayant contribué à ce premier tome ainsi que le titre des histoires racontées  :

  • Frédéric Ploquin : Rapt mortel à Paris
  • Dominique Rizet : Le sang des filles
  • Stéphane Bourgoin : Le premier serial killer
  • Frédérique Lantieri : Les enfants des vermiraux
  • Laurent Obertone : Unabomber
  • Michel Mary : Le chasseur des vieilles dames
  • Charles Diaz : Un gang en France
  • Anne-Sophie Martin : La veuve au poignard liquide
  • Alain Bauer : Le premier gangterroriste

J’ai lu par le passé les histoires racontées par Pierre Bellemare. J’adorais ce concept d’histoire vraie, chacune étant plus ou moins égale au niveau de leur intérêt. J’ai retrouvé ce concept avec True Crime. Il y a des histoires qui m’ont marquées plus que d’autres, notamment celle racontée par Frédérique Lantieri. J’étais loin de me douter qu’en France, il ait pu se passer des choses aussi horribles envers des enfants sans défense. Le pire est que finalement, la région qui en a été « victime » n’a pas retenu la leçon. C’est horrible. En revanche, j’ai beaucoup moins apprécié les histoires parlant de gang ou de terroristes. Ce genre de fait divers m’intéresse moins de manière générale.

En bref, j’ai lu True crime en quelques heures seulement. Le fait d’avoir la possibilité d’acheter un nouveau tome tous les 6 mois me paraît une bonne idée. J’achèterai peut-être le prochain dans un autre salon et qui sait, peut-être que je réussirai à obtenir l’autographe d’un autre journaliste ?

 Le prochain tome sortira le 13 octobre prochain et traitera cette fois-ci des crimes sexuels.

Publicités

6 réflexions sur “True Crime – Tome 1 : Les prototypes – Collectif

  1. Ping : C’est lundi, que lisez-vous ? #29 | Le temps de la lecture

  2. Ping : Bilan du mois d’août 2016 | Le temps de la lecture

  3. Ping : Point challenge Août 2016 | Le temps de la lecture

  4. Ping : Fin du challenge été 2016 – Le temps de la lecture

  5. Ping : Bilan du mois de septembre 2016 – Le temps de la lecture

  6. Ping : True crime tome 2 – Sexe et passions fatales – Collectif – Le temps de la lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s